Gadget

Ce contenu n'est pas encore disponible en cas de connexion chiffrée.

lundi 17 janvier 2011

PROPHÉTIES TÉRÉSA STEINER


https://lh3.googleusercontent.com/R-dLlJujePN27ulvKnlQa0nw0JG_SMudCYb02TJ_fkXrtePL-ss-rIWLGFf1LUeWW5YD3-aCPB3PQmbRoWG1Lpmdg5RaK70ggqDDLBI4dDIc4S5Z0VMZhfgsjHqGMWEAH6ijVbZAECzHKX4iIp2c0VAmklUeBI8oNjTJEGENIeacA18-wOkz9eXUI5vFMczSBIpbIan3qkDnQZQ_AHbsn_sRYHzctI6Hec57znqMjkCz3jUOSjZH6R-CJCNxNOt24MItQ3bHew3khYcbrJQmTHgS4zWXDLPpN2TDn1kHNiQOpHefYv0kXGFhP2m7bk1F6R7fZBlKRDYYoQB4ea2RJ6NIlPdt1VsuJKz0CoAufBYE4rGYXWD7otY5C4Bk58_7q4-aAjq0zXXejSozs7_d7-AaXhObX_BzawqD9zZjiT_ALEfIlSjOXNsE7vK0X9bU7ntg9mc3Aw_xEOdJ4Q_YZVvDzydPHZ9pxkNpRzheAqZ9r5oGl38W6kUEdoAPQ4Wvfz-B6p_8mXKM82Kml6c-GLNs8YO6fcRAWYTglcwT6YFvu9RThIuQgwpYyi0Hdxvupg3_hQ=w120-h260-no
.
ROPHÉTIES
Vénérable
MARIA AGNÈS CLAIRE
DU SACRÉ CÔTÉ DE JÉSUS
(TÉRÉSA STEINER)
(1813-1862)
https://lh3.googleusercontent.com/_UnthNh89qj1gMM9cK1PjRM1__HZ9kOsYpVS_Hi0N9EnVxiRbSuHCdfJ7fLuQ1a_ThCrIjj-EeTrZKI9d1hEMczR8IdtlOjkID0X8upYfzk3EC4u9VVs5Rb7lDZHX0BrsGkJNbu1Elxz4eNCn9lO7Pk7K7YmwRZFq7Cmi_1QQQDsDkAhrlXhSWnLTXVVN9wDB6FQgCZr8SPw9CvPJ3vtitqC7EP88z_04SUzSGOLDLPrumE4ZR6EmcKQQ3y_FJHOF6zyDAchWew1C66_nLxku1bDaYSpuu6Jg-htl7p5I24D4lo1QmLv-k_Gp74knO2u4GHsu2FsNW0YJG8sEGy3xtunoIu935sSsTQxkrHKKy03LErkhR3FAbWyDLra1WnZ7UNPw43H_jp8X9dFS03AyLlTTxa9hfxdz-jZMyGj-C1FC1hg7FaU1yVDni21n_vZxQ0J9JqfwPxzW_OYolzotTDXECBjlQHIl7VkrIH1U3kqyl8YsolnPl-r4NxMJZxJKTfqDzwY5PzLdpIWBLKq4f1MDhOlCoJab4p2NWFxI1ItabZK0DO1mLtIPhnVMZdYgBXcVQ=w175-h263-no
STIGMATISÉE – CORPS INCORROMPU
.
https://lh3.googleusercontent.com/pr9rH0ClYivYq3X83W4-YetzID5yTOaaGXTD7Nqxzel9DkbYFaH5IxcV-l1OALHKQU31pN6zscGUWnicU1vbtnkn0XlHklOi_2C_ZqILd_1rHDKdIstNzxi7udl2gJC1FKZ5_38UDya-DDd_k-Ry27e7pwwf5Zqj4edQB2-1aCMCyGP4KwGp-_SHEq0lST30iphS-xvdYWFXonTb9i5Ch7DYbCFI2eSNAwO0KOlhto_c4NvlbgsHr0ygj6qgM62ejN3R92a7Dzg4HKg-l6pCiZZqSy9KbjnOv49Jr1OMq4GLSyYQdUU5Ws9Ro5W8lTCwHWDxf-lkm049wLDVbdobQglkj7axClAcCYRVuMvJwgsb1LQr3cieNrj55C61KZI3NwjycR0KNLLd8F679o3_Ru6FG5jpbk36fMf53g8cYNgGdJx27ZUBhMVwlEDC_RSW4cO59Nss3QqerF9NadC86KVMqoU_OZpFTCCUqV5vVpxdI0y_iwhiFTNB6CD_-GcBEfMUzYezw7xc0DBTozABR8EuLW0UeD0wL-3UJ2BxjjoDrCriP8eMeioU_E825rRWfWiYjA=w320-h282-no
.
https://lh3.googleusercontent.com/Py6e08g84DHEZJKwzcasNSv4_FgsEaC5bXr71RAjqSk1-k20Fgu3-19_CJCQ-3pIGKUfzJ16bfU3JTnp5SzT6hv_XsRio_vLBFE-oNievcJ0Z5T9ARKcY1XdzDACgq3iAYeQYmJtPGLUQjjqECEOIoC4vEodUAiTN6yOTKlBEheygfmTbe8b5mQR1-wJ-sBldQ882ytt2cktKm1PwO2hYwJ6SuOkNBp3bu9Jk6CZplegSsFci-Yj_Un9k4W1bzm84YM4BZMCKRid_slySx63cqHf5-gLZKCI4PWePYLVfHZE29yF5fyr67foiUbbcDcJlgt5i-A9EMoQrmB8pZPi7JwR39stdkS9vRPmWvAqY4PwpnFyUrwkONsEMSjbg5b1MdtUSG83oVhz8jz1s4uZeyMHRmqLW6bovnaLZ3SRcz6ggQlTm_1pFyLUJ3P3j0rO28xu8KhJNpEFlV6djBfNXhAntuvNedk_2eFnbhV9RdkNImGeokelE5Sp6q4aHbFMzBor4KRn4i74JPWn2JP1_dAY2WZaiDekQECAwvXdQjH9K0PTSl1kc637hNwJcpFt9uBUOw=w300-h193-no
MAISON PATERNELLE
.
.
BIOGRAPHIE
.
MARIE-AGNÈS-CLAIRE STEINER, naquit en AUTRICHE dans le TYROL en 1813. Elle prit le voile des Clarisses et habita successivement ASSISE et PÉROUSE ; elle mourut à NOCERA en 1862. 
.
Dès l'âge de 4 à 5 ans, elle prédisait les choses qui devaient arriver et qui arrivaient en effet dans la suite ; quand on lui demandait comment elle les connaissait, elle ne savait que répondre.
.
  1. Le cardinal MASTAÏ a-t—il été pape ?
  2. PIE IX s'est-il vu forcé de quitter ROME et de s'en aller à GAËTE ?
  3. Le choléra a-t-il éclaté en ITALIE ?
  4. Un tremblement de terre a-t-il épouvanté l'Ombrie et occasionné de grands dégâts à PÉROUSE, à ASISE, à FOLIGNO ?
  5. La guerre franco-lombardo-italienne a-t-elle eu lieu ?
  6. Les provinces pontificales ont-elles été prises au Saint Siège ?
  7. Les religieux et religieuses ont-ils été chassés de leurs couvents en ITALIE et ailleurs ?
.
Or tout cela, MARIE-AGNÈS- l'avait prévu, quelquefois d'une façon claire, très précise.
.
Son confesseur et historien, le Père DE REUS, mineur observantin l'avait forcé à mettre par écrit toute sa vie surnaturelle.
.
Enfant prédestinée, dès l'âge de trois ans, elle possédait déjà une grande raison.
.
A huit ans, elle avait des apparitions fréquentes de Notre-Seigneur qui l'instruisait et la dirigeait.
.
A dix ans, elle eut une vision dans laquelle elle vit s'ouvrir devant elle toute l'ITALIE, et dans l'ITALIE, elle aperçut un certain nombre de jeunes filles que Dieu semblait aimer d'une affection de prédilection et qui se trouvaient comme perdues, sans guide aucun pour les conduire.
.
A cette vue, MARIE-AGNÈS- se sentit prise d'une grande compassion, elle pria pour elles et résolut dans son cœur de se faire religieuse en ITALIE, afin de pouvoir réunir ces créatures égarées, les aider et les amener à se consacrer au Seigneur. Cette vision prophétique lui dévoila toute sa vie future et la mission qu'elle devait remplir plus tard
.
A l'âge de treize ans, elle fut fiancée spirituellement au Seigneur, pendant une extase qui dura trois heures.
.
Le 26 novembre 1838, elle entrait au monastère des Bavaroises d'Assise qui lui avait souvent été montré en vision ; pendant sa probation, elle reçut l'ENFANT-JÉSUS dans ses bras.
.
Le 6 juin 1841, MARIE-AGNÈS- fut admise à la profession.
.
La vie de la servante de DIEU s'écoula au milieu des prodiges et des souffrances de toutes sortes. Elle méditait sans cesse sur la passion de JÉSUS-CHRIST ; unie très intimement à l'Époux céleste, elle reçut des connaissances très étendues sur les événements présents et futurs ; elle eut la double mission d'établir une réforme dans l'Ordre de Sainte Claire, et, ensuite de travailler au bien de l'Église et au salut des âmes, par le renouvellement de l'esprit intérieur ; dans ce dessein, elle devait offrit à la justice divine une expiation pour les péchés et pour les crimes du monde. C'était la grande affaire de sa vie.
.
Ce fut dans l'année 1849, que la Mère STEINER fut invitée à venir à P
ÉROUSE par l'archevêque-évêque Monseigneur PECCI, devenu Sa Sainteté le Pape LÉON XIII, qui, après avoir examiné sérieusement sa doctrine et ses révélations, fut plein d'estime pour la servante de DIEU, et la chargea d'établir la réforme dans un monastère de Clarisses de cette ville, ce qui se réalisa le 12 janvier 1850.
.
PIE IX, dont on aurait pu faire d'avance l'histoire à l'aide des révélations de la Mère STEINER, lui accordait la plus grande confiance, et ne l'appelait que
«la sainte, vraiment sainte».
.
A partir de 1857, elle annonça souvent les fléaux dont le monde serait frappé avant le triomphe de l’Église. Victime d'expiation, elle fut condamnée aux maladies les plus cruelles.
.
Elle prédit à plusieurs reprises le jour de sa mort qui arriva le 29 août 1862, à NOCERA. Un parfum céleste remplit à ce moment sa cellule et persista longtemps. Il a même persisté jusqu'à ce jour à son tombeau, sur son crucifix, ses vêtements et autres objets à son service.
.
Elle avait eu pendant sa vie, la grâce de guérir les malades ; après sa mort, de nombreuses guérisons miraculeuses eurent lieu par son intercession ; elles son relatées dans sa vie.
.
Stigmatisée, son corps a été découvert incorruptible
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/IqMGiuA3kf2C5asI8h9VnsnNsamaUfChS9M4vY7IHonP71jrTeXcEUzBCCY24jKvZB0dJeeh4KTAiG-OnQLmodvM8GJLPuYuTsN6Z-PYj5Lwq6wVQPmqcF1CAg_n1DDFyXoEMtZxG3x4aiVt9iIdeRkibteUlbSbCBpslo6cga8gRpMGMRMUcjOObF8QtvMT-HV7cdT1FdCBuPBDew5mCdK91silTMp1aKkvI3L5MVhNrtW7JY7ZOVZMF9Hub7bY-04nQCWtRLWIAWJ0RzSDXAUGpYwcA7puBomvlSPDpACSCq2lGRrtoNFG8wrpJS_A8FLAGqL-hc9LJOfAtYtEyiDGuBdTYBNuZvFZdCLPpTRB54SWzmmNCh-qK-VqKbjrkipbCDjrGObLx3vl6Ds9fHOwNXDc7fBY5hynleWyNRLHysOgPsvPCyb_N1ELVWh01KjVUtE9S3_GORRFdcl-IZR2hXEcmakHrru6Zd3y8cPrDnDy1uumIu8ol1lMetpiAEl2lZS9M8X1yzoVO4Gek5tbC0az6lk2JIU0JxATd7SXeT8vcY41uFQ__9KtPOqRGpbTtg=w200-h281-no
SA CELLULE
.
.
.
.
.
.
.
PROPHÉTIES
.
Elle nous annonce :
.
La SAINTE VIERGE me dit un jour :
.
«Mon FILS doit châtier le monde pour la grande ingratitude et les péchés des hommes, ainsi que pour le peu de foi de tant de chrétiens qui devraient être de vrais enfants de la sainte Église»
.
En voyant le monde et le cœur de ses habitants, j’ai eu l’impression que j’en mourrais… Je vois le Seigneur qui frappe le monde et le punit d’une manière terrible. Les religieux devront quitter leurs monastères et les religieuses leurs couvents, surtout en ITALIE. La Sainte Église sera persécutée, et ROME sera privée de son Pasteur.
.
En vérité, il y a peu de justes. J’en vis, sans doute, beaucoup qui se trouvaient être sans péchés mortels et en état de grâce, mais leur prière n’était guère agréable à DIEU, parce que leur cœur était partagé en deux et même en plusieurs compartiments.
.
Le soir du 26 janvier1854, pendant ma méditation, écrit la Mère STEINER, la très SAINTE VIERGE me dit :
.
«Ma fille, intercède pour obtenir l'éloignement des fléaux qui menacent le monde : il faut qu'on prenne les moyens ; et ceux qui voudront les prendre seront assurés de ma protection, il y aura encore une autre tempête, puis viendra la tranquillité ; alors tous ou presque, tous seront renouvelés, si on met la main à l’œuvre. Vois combien d’hommes auront disparu de la terre. Mais je ne sais comment ils seront détruits»
.
Une fois, la SAINTE VIERGE me dit :
.
«que les châtiments viendraient si les hommes ne se corrigeaient pas et s'ils n'imploraient pas miséricorde...»
.
Ce que DIEU reproche au peuple chrétien, disait la Mère STEINER,
.
«c'est son peu de foi, le désordre des mœurs, le progrès de l'indifférence religieuse, l'action des sectes vomies par l'enfer, pour déclarer une guerre ouverte à DIEU et à son CHRIST, les impiétés et le sacrilège qui provoquent la colère divine»

Alors je dis :
.
«Mais il y a beaucoup de justes»
.
et la SAINTE VIERGE me montra et je vis qu'ils étaient peu nombreux. Plusieurs, à la vérité, étaient en état de grâce et sans avoir commis de péché grave ; mais leurs prières n'étaient pas agréables parce qu'ils avaient le cœur divisé en deux ou plusieurs parties. Je demandai quels sont les châtiments qui viendront. Elle me répondit :
«Plusieurs, dont le plus grand est l'impénitence finale à cause de l'abus des grâces, les morts subites, la perte de la foi, et la persécution contre la sainte Église avec des troubles dans les villages et l'es cités»

Une autre fois, la Mère STEINER ajouta :
.
«Je ne me souviens pas d'avoir vu les hommes apporter des remèdes aux maux spirituels du monde. Ces remèdes ne viendront que du Ciel»
.
Une autre fois comme elle pleurait à chaudes larmes et paraissait déchirée par une très grande douleur, elle dit :
.
«Oh ! j'ai vu le Divin Maître, qui, la verge en main, allait frappant le monde et le châtiant d'une manière épouvantable, afin que le petit nombre d’hommes et de femmes qui y resteront encore, soient vraiment droits de cœur et qu’ils vivent en bons chrétiens d’une manière vraiment honnête et pleinement chrétienne…»

II n'y a pas de doute que le Seigneur n'ait montré à sa servante la série distincte des fléaux auxquels la terre sera exposée avant que s'obtienne le triomphe tant désiré de la sainte Église, afin de l'encourager à satisfaire sa justice par ses prières et ses pénitences, et pour hâter le secours de ses infinies miséricordes.
.
En 1861, pour encourager la Mère STEINER à prier pour l’Église, le Seigneur lui fit voir, qu'après le grand fléau, le monde serait renouvelé, et elle communiqua le résumé de cette vision à Monseigneur MADRIGALI, camérier de PIE IX, qui a déposé en ces termes :
.
«Un jour, la Mère STEINER me dit, à moitié triste et à moitié joyeuse» :
.
«Le Seigneur m'a promis de voir le monde renouvelé. Oh ! qu'il était beau ! Bien peu ! Bien peu resteront du monde ancien. Ce petit nombre apparaissait plein de ferveur et appliqué à louer le Seigneur, à le remercier, à le bénir. Ils étaient comme les fidèles de la primitive Église...»

.

«Le Seigneur m’a donné de contempler combien le monde sera beau, une fois le châtiment passé. Quelle splendeur ! De l’ancien monde, il ne reste que peu, très peu d’hommes. Mais ceux-ci m’ont paru plein de zèle et animés d’un seul désir : louer, adorer et remercier DIEU. Ils ne pensaient aux choses d’ici-bas, ni aux intérêts terrestres ; toutes les aspirations allaient à leur sanctification personnelle. Bref, ils étaient comme les chrétiens des premiers temps de l’Église. En voyant un monde aussi beau, je fus grandement consolée et prise d’un saint transport. L’idée me prit de vouloir demeurer en vie, dans des temps si heureux»
.
Le Seigneur lui dit encore que le triomphe de l'Église était assuré, que la résurrection de l'ITALIE viendrait certainement, et que le rétablissement des choses se ferait d'une manière très prompte et comme en un clin d’œil, niais après de grands châtiments.
.
«Prie-Moi par Mon Mon Cœur», disait notre Seigneur à la Mère STEINER, afin que mon PÈRE use de miséricorde... Possède mon cœur, et il ne te refusera rien»
.
https://lh3.googleusercontent.com/4zQbOFqd5k86A_XqoYxXgTtjuEttkZafNbMFXLETQLwHlcQkHHpJ60nOnzjL4ud8wySeeATF7eusWqrCm6aCIcrzZo3N7ng_ptkIg-jr2G3V6X8xrvphD7GEEp8SmlA-_CPqgfyS5XiiQJ35K1umng2dt1dGi0zL_d65We-z_HMzQeHH4RHW8MhkETe9FVfSt1Xeu821n4ZlOHBO_dV0oB-71zlT0TV6ZnPKY6dqLHqIMPEMpwT6UWN7aKvWCjwrEE-4Y0DVL7lgmMk7zjaMF1SH5JcL5J-psRtT1Vr4J-AxP2zFvpZvaPXzpSHStC9e4eWPFvujLu7W-XouNfn7glol7MsnMe1JqsPpiM_Y0WPhhGtoylbPgoVwxpIAShYr_QRl7VpYo-hWz0AP1dyYa0DSpaiROjTAhKf8I4KMmN3nM_mP48gZAvO1kHAyg1z9eOTSN5_CNvlNKU3-OnulcyAfRQMyePRjVvVYi8YslezqW6hEpcfFu0ID2Gc6eVOMNkp-2PaG-_jia1t07SPW4ijWC5rHIXATHi1waNFkzkuzqhPWTkmjJU5KgrctTJ5iEpynew=w315-h50-no
.

Aucun commentaire: