Gadget

Ce contenu n'est pas encore disponible en cas de connexion chiffrée.

mercredi 27 janvier 2010

MIRACLE A SOUFANIEH (SYRIE)

Nhttps://lh3.googleusercontent.com/s3zUQK-_NzmYkR7Gm8GN_RnQolaQ7yhQBt5A1ZS7baFbKPPU2ym2AaN-GK0rCLAqagMpUNPS2Fe2UGXGcKPDFQXNZLee6HGLcq98vLUDOI8iWUYe6WRra3be1s_X-HmDEnwno2PEP8MI2qHviq_EPZe_G97lgN2uQ2K2GNy_7UeSEYFYqpr0cQ97NeEkBbZ6p_rUcjn7KHN5wbL1irO4Oou0sLD32Sz3G7XLSDEfNrZGXSH9F1VUTGR9beUCetZKr4dhR-XpyGVIKexTNppbvhb9MFb1IVDI-_fCQ--iPzeHGQ_EluMNzWxplmWmEEoNNyqu-Dj6HX0bVIMGrwTJ_JVWSaodpAUOqfc1N7K1FL_p3lhaH00KOFpK6z9T3nR9PJX6T-4noxhiql0PlcGWTcKaF5BEY7ESj6LnUjyoWZNSnG6J9TEmBgHBpgTavLQEIU9qnhjzw-2h7RnfmQxtBX-7TGcqe6JU6ZDeooi6ObAkfwrH_r3M1dkru2BzQcxJYFYnhGHfJoLN67mtfYSdcOFgbY_pkwhLKZpiJI6e_ZmkWfH6DVSiH0qLgPQBbY4xvwfuRA=w155-h150-noTRE DAME DE
SOUFANIEH
«Marie, Source de l'huile sainte»
1982/2004
.
.
.

. .
2012 GUERRE SYRIENNE
..
PRINCIPALES CONFESSIONS EN SYRIE :
..

Islam                                         Dont :
87,5%
Sunnites
74 %
Alaouites
10 %
Chiites
3,5 %
Christianisme                          Dont :
10 %
Syriaques orthodoxes
3,5 %
Grecs catholiques
1,3 %
Grecs orthodoxes
1,2 %
Arméniens orthodoxes
1 %
Autres                                       Dont :
2,5 %
Druzes
1,5 %




https://lh3.googleusercontent.com/uQRqmxUhK45c01ggK5fMYi6GWXvQniY8fX2fiyvvP2S-VvCLtuNSUOU7JXKNWpPkhGTWDP6mRm37VO7c2QViG55l3-JwtM8dyVnPptO44Dac8mXUDqaL5uVGWof3gLF4NbmgmlHo8HXQ5E6WgtPcPBwufNeLHc63dZYr3EfzF9ruCxn4Ebb-aG3-HizHOwbFu7sKHTSRsZ8omoKz-chA2Lj_WKhXQZnElf0P3oWZSUfiGIf06o2OtYDTtUysgZjKb4Lrmobv_qq__Pzx_u-rjAqcUmvG7q3lVgmPW0b5Iw_nzfh1iAsa2VsOIumVZ5SOK7zGagHLaTee6P-7K3oEGj5XNx9MSHv9bcjxpmusNeyvc0eGqRhSP7sn-LDWpzM6QNTuOXdlHzSjTEesgzeyHBimIXSxarrCjVZgjSehm2_uGnJMba6svG6xOPFictO8J_par9yZiDSrgO4XiU65aV68uyqXUIq-NDtQwUcmxhNrwVwqAB1YAmH0DyyZc0DzkGAmr1UFjvL-IOtSIaMnSKfQo5gGb4D8q14pnTgAr9yBfiptOpeifjkG0Vn9iG5vzTXZzg=w301-h320-no
.
https://lh3.googleusercontent.com/WC3ACiLlClfgdxn3KGEwHvNBIB-D7m6H9jKQR3_OkjU3kNUFNZ3C9ZQmCJf_s_dHIw4HvjGPWZZMktXKOd_Jbf20bHYdp77FaZhOD-Oox4TM_qozaOGzEtlKLgI3Mny_7KJflBhGZycS1z3tHIzsbcfavxheuafjph4NmicaW4ruebnWajx75t5AAbEKn-0Ci_J4yrs13gShJHpz8um7ns6xEOi-rygpp3QONxoVw_8-H7rSrK12LgzGUPgwfm7uaEhO4SpI8Vm_qvHX-0_XHM6711No_2PUWvxmw8s0R5qL5KOGmrU1JhV3yGmE4jnblmmMjsFu6ZsmTH291wG7eLTWYXsZOu_-l9TW-7lFt8idCfkO8PLCpSmOo62Ox_0CrXxMj0OwNr3QPVbK8wo8eSS4DLSr7Ha2BVCOZvni0Ut-Ty44LhpqOnj8d6qRT475Am1bytf1Wiyww2Pu3jPOFPhbhmBXrXp9oGHY3TiuONyf212pX1iOvsjEZyv5S69z_ydQuQnwkqnD2fo6GhgdU7jmBtt1sA_lapDI9GUBwcklU5Pzi1D2qnyyORJFI_40k6UHvA=w340-h300-no
.




  
  https://lh3.googleusercontent.com/NMd-X19fk3qW3JUvW5_T1lubrLZJF9WLa-TL7t5sSnqM3ggMqSK__H_t3YZo_TRoNbHrM9Jk3lQbfBBm9uANH3UEToYQfTp_J9ixcLdNOe6HSr8YpLawwUeybJPoQp2dOfuDkR_ukDag3DsJPhQcKJ5Mq-gutm1qOoI_yv2LIbVKBo8T0wJ2o4VPbHk0GlAOUUdNpp1em4DcyQDkjZhkcB1pVT_AcfrZpV1AWPqm1RqCKk2CQsEIV9GFCqQMEhTshYr2uTqigBRuVqyc-NV_NZODdTSMT7LTO8THvc9i52sqnYY7x83B4lS7_W1g5rlx7P4IOP28Pn2eckHuw0P0ACuBERS9dogm8Olk8c635Xrtq4g-z-774xSrBeJDFR0zISqHWysr2pwOMyBY-pdmsoQaj72NwTNXGxK-XxZUNBo1L_bTpsMzYjG6aVXz-JxwtPv8hBzuI3lyn8tpkZSwk7ROcFKmJtFddxwY3S40JjHid8pYpqEifSk1Ou_Pv42ixMJj_1CgdKqG1uCChzgLjfx_9fay8fDYhPUnD1FrrEdHeUYJBOpkH3IqQ8HEhg14u3Qv4Q=w201-h134-no

STIGMATISÉE
.
.
.

Le père JOSEPH MALOLI (†1999), lazariste, et le père ÉLIAS ZAHLAOUI, du Prado, curé de la paroisse Notre- Dame de Damas, ont accompagné MYRNA depuis le début des événements. Les messages ont été analysés par plusieurs théologiens.
Le 31 décembre 1982, un communiqué du patriarcat orthodoxe de Damas évoquait une «vision non ordinaire» et la nécessité d’une «commission d’enquête».
Le 21 juillet 1984, le père ZAHLAOUI a remis à Monseigneurr NICOLA ROUNNO, nonce apostolique en SYRIE, un rapport sur les faits. Celui-ci l’a fait parvenir au Saint-Siège en septembre 1987. Ses successeurs, Monseigneur LUIGI ACCOGLI et Monseigneur GIACOMO DE NICOLO, viennent prier à la «MAION DE LA VIERGE» de Soufanieh.
Le 15 octobre 1999, Monseigneur ACCOGLI a inauguré à Rome, via Aurelia, le «CENTRE NOTRE-DAME DE SOUFANIEH» pour l’unité des chrétiens et le dialogue inter-religieux, en présence de cardinaux et d’évêques.
PRIÈRE A NOTRE DAME DE SOUFANIEH
A travers les sombres nuages qui s’amoncellent sur notre terre, filialement nous levons les yeux vers Toi, MÈRE DE JÉSUS et notre MÈRE. Plus tes enfants s'éloignent de Ton DIVIN FILS, plus aussi Tu multiplies Te relations avec Tes compatriotes désemparés. Tu descends du Ciel pour Te manifester à eux ; Tu leur adresses des messages ; plus que cela, des larmes coulent de Tes yeux, afin de toucher leurs cœurs. 

Bonne Maman, fais que nous entendions Tes appels. 

Bonne Maman , fais que nous estimions Ta Tendresse. 

Bonne Maman, fais que nous appréciions tes Saintes Larmes ! 

A Ton Amour maternel de répondre par un Amour véritablement filial. Le Ciel se fait noir et la tempête est près d'éclater, ô MARIE, notre MÈRE et notre espérance, Source de l'Huile Sainte, donne-nous de Ton Huile , afin que nos lampes ne s'éteignent pas . Amen.
Imprimatur
Monseigneur GEORGES HABIB HAFOURI,
Archevêque Syrien Catholique de Hassahé-Nisibe
 https://lh3.googleusercontent.com/LUW7JQFLvv_p6zKVyVF2LKLZA5yhj5tEAhTeEvoEU6RFmGHGRzjTGN05qhrTGe9JhXsKMav-qHvZYF5jDUzVjcnblwKc9l4Sp2kE5zSc_HFL6P90Ch75obGRQVT5qJQ2l0EYSccr3tdHmRH5EVBFPO98NpEEC1rtGKmUShBHrBeJm49-ED44zfQBUblhzRHDaRVJDk5cm0qPUj40k3GKfClThNO3mOus-kNeqtlT2QPhj1L0lCtm-sBFLzbgpwakwOUkPjuZ7kxYVyciIbEa2N0Ulf8jpcZZipC3SlASflpNy4geRfverjK2sXfbOof-I503f1NRg2tV_8zmSTe2ukgRjnwZj3M_uSJtKqJ_7W4POrRKAdAWgAGYRLnDAPRZfVnS2jy3ejF1rhvGWVJAXzce_R82mt1rJnk8UbGhLztaa5esE5rn39ImIX3oyEU5RTxGzikk1K48OEMic2qFED_YeBz2bw4S2YcEdnpzmuVnMCiP2_NbBSQTmTQxDVKQPFVfaI5_XZ4e9AYYZfN2tGIJqlX1j-q-1VZjx0nVS0sh5NTPUcWvUOhcWo58KP_wlnCWOg=w175-h50-nohttps://lh3.googleusercontent.com/LUW7JQFLvv_p6zKVyVF2LKLZA5yhj5tEAhTeEvoEU6RFmGHGRzjTGN05qhrTGe9JhXsKMav-qHvZYF5jDUzVjcnblwKc9l4Sp2kE5zSc_HFL6P90Ch75obGRQVT5qJQ2l0EYSccr3tdHmRH5EVBFPO98NpEEC1rtGKmUShBHrBeJm49-ED44zfQBUblhzRHDaRVJDk5cm0qPUj40k3GKfClThNO3mOus-kNeqtlT2QPhj1L0lCtm-sBFLzbgpwakwOUkPjuZ7kxYVyciIbEa2N0Ulf8jpcZZipC3SlASflpNy4geRfverjK2sXfbOof-I503f1NRg2tV_8zmSTe2ukgRjnwZj3M_uSJtKqJ_7W4POrRKAdAWgAGYRLnDAPRZfVnS2jy3ejF1rhvGWVJAXzce_R82mt1rJnk8UbGhLztaa5esE5rn39ImIX3oyEU5RTxGzikk1K48OEMic2qFED_YeBz2bw4S2YcEdnpzmuVnMCiP2_NbBSQTmTQxDVKQPFVfaI5_XZ4e9AYYZfN2tGIJqlX1j-q-1VZjx0nVS0sh5NTPUcWvUOhcWo58KP_wlnCWOg=w175-h50-no
.
.
.

https://lh3.googleusercontent.com/i1ZB04O8hKej0Y0Y7-up94PaZIOb2DTgvHFmVg7u7BQAzE8N9u4t_72W9xa8JCsqZmPkkkPU-pZKJiLx82Z2BVnFHCr03r7JaexQs2TjU90hlQCxtuzhpGwFKMSq5JFpLxrFFWePGx9fhepJ5IqTgH7vv16KFitJN0gWE-2Lf6xUu1h3BhxlIDJjxjg5PrM0C3FtJZhsM90NHO0ZTOWC0N8NjOV0Pc_QPqDZt3liZiQDojOs2YGpYHJRTCEBxQ-SHoS4txINBizDdOiHnTxY_IBTxiOEPkXHpJ0RQoE-fuhxYdUVJnuUd2vqfoOzzv6CcG1Qg6y-sBprt0KSoRHdItJ87ohqmabQzInUa0G4mZEBOO-ohdSKtc_S6RH0GpxhW4n-GdSFqjJaoU1bFiyK55LIojzQ_i-D0hJc8b8FqbxQ3tLSAKAEMo-G6RkbtP4YxtWsZrbp6sGjWW9-UU7IiSic7KNxb0ZUG5wWqh7x9u0lamLl-Hy_KYlYIM6pkb7pQEWWGW4og1A2tCpjWiVcke5FgCiv4n6ub2nWAKKfuYRiWY9D-i8W9M5sp4-HAzcuGyaGdg=s140-noPère ÉLIAS ZAHLAOUI

Spécialiste des événements de Soufanieh, le Père ZAHLAOUI écrit plusieurs livres en français sur le sujet.
Père ÉLIAS ZAHLAOUI
Église Notre-Dame de Damas
Koussour, Damas - SYRIE
Site relatif aux événements de Soufanieh
 
 https://lh3.googleusercontent.com/LUW7JQFLvv_p6zKVyVF2LKLZA5yhj5tEAhTeEvoEU6RFmGHGRzjTGN05qhrTGe9JhXsKMav-qHvZYF5jDUzVjcnblwKc9l4Sp2kE5zSc_HFL6P90Ch75obGRQVT5qJQ2l0EYSccr3tdHmRH5EVBFPO98NpEEC1rtGKmUShBHrBeJm49-ED44zfQBUblhzRHDaRVJDk5cm0qPUj40k3GKfClThNO3mOus-kNeqtlT2QPhj1L0lCtm-sBFLzbgpwakwOUkPjuZ7kxYVyciIbEa2N0Ulf8jpcZZipC3SlASflpNy4geRfverjK2sXfbOof-I503f1NRg2tV_8zmSTe2ukgRjnwZj3M_uSJtKqJ_7W4POrRKAdAWgAGYRLnDAPRZfVnS2jy3ejF1rhvGWVJAXzce_R82mt1rJnk8UbGhLztaa5esE5rn39ImIX3oyEU5RTxGzikk1K48OEMic2qFED_YeBz2bw4S2YcEdnpzmuVnMCiP2_NbBSQTmTQxDVKQPFVfaI5_XZ4e9AYYZfN2tGIJqlX1j-q-1VZjx0nVS0sh5NTPUcWvUOhcWo58KP_wlnCWOg=w175-h50-nohttps://lh3.googleusercontent.com/LUW7JQFLvv_p6zKVyVF2LKLZA5yhj5tEAhTeEvoEU6RFmGHGRzjTGN05qhrTGe9JhXsKMav-qHvZYF5jDUzVjcnblwKc9l4Sp2kE5zSc_HFL6P90Ch75obGRQVT5qJQ2l0EYSccr3tdHmRH5EVBFPO98NpEEC1rtGKmUShBHrBeJm49-ED44zfQBUblhzRHDaRVJDk5cm0qPUj40k3GKfClThNO3mOus-kNeqtlT2QPhj1L0lCtm-sBFLzbgpwakwOUkPjuZ7kxYVyciIbEa2N0Ulf8jpcZZipC3SlASflpNy4geRfverjK2sXfbOof-I503f1NRg2tV_8zmSTe2ukgRjnwZj3M_uSJtKqJ_7W4POrRKAdAWgAGYRLnDAPRZfVnS2jy3ejF1rhvGWVJAXzce_R82mt1rJnk8UbGhLztaa5esE5rn39ImIX3oyEU5RTxGzikk1K48OEMic2qFED_YeBz2bw4S2YcEdnpzmuVnMCiP2_NbBSQTmTQxDVKQPFVfaI5_XZ4e9AYYZfN2tGIJqlX1j-q-1VZjx0nVS0sh5NTPUcWvUOhcWo58KP_wlnCWOg=w175-h50-no
.
.
.
Extraits d'un entretien en 2003, entre : Madame MYRNA NAZZOUR, le Père ÉLIAS ZAHLAOUI, et le Père Abbé DOM GÉRARD LAFOND , ABBÉ DE WISQUES
Père ÉLIAS :
«Pour la première fois dans l'histoire, JÉSUS et MARIE parlent arabe…C'est très important par les temps qui courent, et c'est très symbolique… DAMAS, SAINT PAUL, et 2000 ans après, SOUFANIEH, d'une telle ampleur : des gens qui viennent du monde entier, maintenant. La SYRIE, si méprisée comme tout ce qui est arabe ; DAMAS si méconnu… Et le Seigneur a choisi DAMAS !».
[...]
Père ZAHLAOUI :
«La dernière apparition a eu lieu le 24 mars 1983. - La VIERGE apparaît au cours des extases, la dernière était le 28 novembre 2001. On s'attend à quelque chose à la fête de Pâques 2004, date commune aux Orthodoxes et aux Catholiques»

[effectivement ! ....Voir messages ci-dessous. En 2009, la fête de Pâques sera commune entre catholiques, orthodoxes, protestants et juifs]
[...]
Question du Père Abbé DOM GÉRARD : 
«Est-ce que le Seigneur a laissé entendre que sa Venue était proche ?»
Père ZAHLAOUI :
«Il y a un message qui nous intrigue : c'était le 28 novembre 85 (cf. Livret p. 22). 


«Moi, j'ai été sacrifié par amour pour vous. Et je veux que vous portiez et supportiez votre croix pour moi, volontairement, avec amour et patience, et que vous attendiez ma venue. Car celui qui participe avec moi à la souffrance, je le ferai participer à la gloire. Et il n'est de salut que par la Croix… Et si mon absence se prolonge, et que la lumière s'éclipse pour toi, ne crains pas, ce sera pour ma glorification. Va à la terre où la corruption s'est généralisée, et sois dans la paix de DIEU».
Comment interpréter :
«et que vous attendiez ma venue ?»«Je ne sais pas».
Père Abbé DOM GÉRARD :
«Mais il me semble que c'est toute l'espérance chrétienne, l'attente de la Parousie, la Venue du CHRIST dans la gloire ! »
Père ZAHLAOUI :
«C'est l'espérance chrétienne, mais y a-t-il quelque événement que le Seigneur veut nous signaler par ces paroles ? Je ne sais pas, mais… on se laisse mener par lui !».
Commentaire ultérieur du Père Abbé DOM GÉRARD :
Une parole prophétique peut se réaliser à divers niveaux ; il est possible que celle-ci vise à la fois la Parousie et un nouveau régime d'apparitions pour MYRNA, par exemple. En tout cas, la promesse qui suit est claire : Celui qui participe à ma souffrance, je le ferai participer à la gloire… Si mon absence se prolonge - pour MYRNA privée d'apparitions, mais aussi pour toute l’Église comme abandonnée à la foi pure - ne crains pas, ce sera pour ma glorification - à la Fin, pour toi comme pour toute l’Église, ma gloire éclatera.
[...]
Question du Père Abbé DOM GÉRARD :
«Comment MYRNA comprend-elle le signe de l'huile ?»
MYRNA :
«Au début, je n'ai pas compris ce que signifiait ce signe de l'huile. Beaucoup demandaient : pourquoi de l'huile et pas de l'eau, par exemple ? Après une vingtaine d'années, j'ai fini par comprendre que l'huile est symbole de plusieurs choses. 

Dans l'ANCIEN TESTAMENT, on parle beaucoup de l'huile. Pour nous, dans le NOUVEAU TESTAMENT, c'est le symbole du baptême, symbole de lumière, symbole de paix, symbole de vie. 

Moi, je dis qu'à SOUFANIEH, l'huile, c'est pour la guérison de l’Église ; car l’Église aujourd'hui est malade, blessée ; pour que cette blessure guérisse, il faut une onction d'huile de la part du Seigneur, pour que ses enfants se retrouvent les uns les autres dans l'unité, et c'est ainsi que se construit la richesse de l’Église dans l'union de ses enfants. Si le Seigneur intervient, c'est pour nous provoquer à nous réunir autour de lui, pour sauver, entre autre, la jeunesse qui s'effiloche complètement»
 https://lh3.googleusercontent.com/LUW7JQFLvv_p6zKVyVF2LKLZA5yhj5tEAhTeEvoEU6RFmGHGRzjTGN05qhrTGe9JhXsKMav-qHvZYF5jDUzVjcnblwKc9l4Sp2kE5zSc_HFL6P90Ch75obGRQVT5qJQ2l0EYSccr3tdHmRH5EVBFPO98NpEEC1rtGKmUShBHrBeJm49-ED44zfQBUblhzRHDaRVJDk5cm0qPUj40k3GKfClThNO3mOus-kNeqtlT2QPhj1L0lCtm-sBFLzbgpwakwOUkPjuZ7kxYVyciIbEa2N0Ulf8jpcZZipC3SlASflpNy4geRfverjK2sXfbOof-I503f1NRg2tV_8zmSTe2ukgRjnwZj3M_uSJtKqJ_7W4POrRKAdAWgAGYRLnDAPRZfVnS2jy3ejF1rhvGWVJAXzce_R82mt1rJnk8UbGhLztaa5esE5rn39ImIX3oyEU5RTxGzikk1K48OEMic2qFED_YeBz2bw4S2YcEdnpzmuVnMCiP2_NbBSQTmTQxDVKQPFVfaI5_XZ4e9AYYZfN2tGIJqlX1j-q-1VZjx0nVS0sh5NTPUcWvUOhcWo58KP_wlnCWOg=w175-h50-nohttps://lh3.googleusercontent.com/LUW7JQFLvv_p6zKVyVF2LKLZA5yhj5tEAhTeEvoEU6RFmGHGRzjTGN05qhrTGe9JhXsKMav-qHvZYF5jDUzVjcnblwKc9l4Sp2kE5zSc_HFL6P90Ch75obGRQVT5qJQ2l0EYSccr3tdHmRH5EVBFPO98NpEEC1rtGKmUShBHrBeJm49-ED44zfQBUblhzRHDaRVJDk5cm0qPUj40k3GKfClThNO3mOus-kNeqtlT2QPhj1L0lCtm-sBFLzbgpwakwOUkPjuZ7kxYVyciIbEa2N0Ulf8jpcZZipC3SlASflpNy4geRfverjK2sXfbOof-I503f1NRg2tV_8zmSTe2ukgRjnwZj3M_uSJtKqJ_7W4POrRKAdAWgAGYRLnDAPRZfVnS2jy3ejF1rhvGWVJAXzce_R82mt1rJnk8UbGhLztaa5esE5rn39ImIX3oyEU5RTxGzikk1K48OEMic2qFED_YeBz2bw4S2YcEdnpzmuVnMCiP2_NbBSQTmTQxDVKQPFVfaI5_XZ4e9AYYZfN2tGIJqlX1j-q-1VZjx0nVS0sh5NTPUcWvUOhcWo58KP_wlnCWOg=w175-h50-no
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/z0L0g7XrZYJqRRx7PXiJU-7K7LQEOJ5plOhiy6y60fu7q3x-AsO1Krzqpzs6zq8k5ZJXXvBnv6ajMVf3-vCrmo9SAMxI3dw0d_qCw4BPrFueN4c7OWAodRivwYAyEqJSm9U6n-IcatavMeOSxkP1MpJykzHrLIH-9YvBGxodJ2v11q6ea9xx-q_EbVkEgGR9IA7okbF9qk1LY9P4CztVU8gsuCrVv-KjZgjNiORtK5zcLWU7V_4XISCe6L2m_D9DsyT5Jcyp6lFeH6OJF1LMN26X1fyJ8HKpDiWLxb3Tz4v1fDXquVhZIpkew-TkOBB_L3aW0rG1vug9hoOWJiGpVYgjfTiVT1zzOUot8YK58O7lNC_-MjpEGKfF_mCneSfU0vo4b98cejB5xt_Fn_kYpZL3_YICoxS4EgBjogHN1OKJZj-gjrkblls-hD6BRD9B_WHay6gG957c50ThAn3OWM_KQs9couSiI2tXR3azMd9CjVapJLcm2beb0CrqFJ8t96KB36-7Ju8Y87VKp-PrxGxmF8oia8Nod1dkUfSu1jI0cLAY2_UH_Q-bh3IH4ikUIZ1_pA=w104-h137-noL'HISTOIRE DE SOUFANIEH
.
A SOUFANIEH, quartier populaire de DAMAS en SYRIE, le 22 novembre 1982, MYRNA AL-AKHRAS, jeune femme de 18 ans, née en 1964 au LIBAN, chrétienne de rite grec-catholique, mariée depuis six mois à un orthodoxe, NICOLAS NAZZOUR, quarante-deux ans, coiffeur de formation, rend visite à sa belle-sœur malade. Soudain, alors qu'avec sa famille, elle prie pour sa sœur malade, un liquide huileux coule des mains de MYRNA. Une femme propose d’oindre le corps de la malade : aussitôt, elle s’en trouve mieux.
Le jeudi 25 novembre, auprès de sa mère malade. Les personnes présentes font une onction avec l'huile, et les deux malades guérissent.
Le 27 novembre 1982, MYRNA remarque à son domicile qu’une petite image de papier de la VIERGE À L'ENFANT (NOTRE-DAME DE KAZAN), achetée par son mari lors d’un séjour en BULGARIE et placée dans un cadre en plastique, brille anormalement. Elle voit un liquide couler, semblable à de l’huile d’olive. Son époux fait le même constat. Décontenancé, NICOLAS part prévenir des amis en demandant à son épouse de n’ouvrir à personne. MYRNA reçoit alors en locution : 

«Ma fille, MARIE [MYRNA], ne crains pas, je suis avec toi. Ouvrez les portes, ne privez personne de ma vue»
Le 15 décembre 1982, vers vingt trois heures, la VIERGE apparaît à MYRNA pour la première fois. Mais elle ne peut rien dire car la jeune femme épouvantée s'enfuit. Trois jours plus tard, le 18 décembre, la VIERGE lui apparaît de nouveau et lui adresse son premier message.
Plus tard, MYRNA a été favorisée d'apparitions de JÉSUS-CHRIST et de la VIERGE MARIE, et de visions de Lumière céleste ; elle a reçu plusieurs fois les stigmates de la Passion. Les messages du CHRIST et de sa MÈRE, à la fois sobres et denses, concernent principalement l'unité de l’Église d'Orient et d'Occident, avec une insistance particulière sur le Mystère Pascal qui doit être célébré partout à la même date.
Depuis le commencement, une foule de gens, chrétiens et musulmans, viennent prier et recevoir l'onction d'huile à SOUFANIEH. La famille NAZZOUR n'accepte pas d'argent. Tout le monde est accueilli dans la maison familiale avec une simplicité et une générosité totales.
Les Autorités religieuses, tant catholiques que orthodoxes, regardent les faits avec une attention bienveillante ; quant au Mufti de SYRIE, il a dit simplement :  

«De NOTRE-DAME MARIE, rien ne peut nous étonner ! C'est la FEMME pure par excellence parmi toutes les femmes, celle qui a été choisie par DIEU pour recevoir son VERBE - selon les mots du CORAN - rien ne nous étonne de sa part ! Et n'importe qui a le droit d'aller prier, demander son intercession…».
A partir d'octobre 1983, l'huile a commencé à suinter de centaines d'images de l'icône de SOUFANIEH, aussi bien à DAMAS qu'un peu partout ailleurs, suscitant de nombreux groupes de prière. Depuis, MYRNA a effectué plusieurs voyages d'évangélisation au Proche-Orient, en Europe et en Amérique ; son témoignage est souvent renforcé par le signe de l'huile qui apparaît dans ses mains, et que toutes les personnes présentes peuvent voir, toucher, respirer, et s'appliquer sur le visage.
.
.
.
L’ÉDUCATION MATERNELLE DE MARIE
.
«Mes enfants, souvenez-vous de DIEU ; DIEU est avec nous», 

en sont les premiers mots. D'entrée de jeu, la VIERGE ramène les regards vers DIEU, centre sur Lui. Elle accomplit ainsi son rôle maternel envers ceux à qui Elle s'adresse. 

«Mes enfants»

Elle leur rappelle la nécessité de tourner leur cœur vers DIEU, spécialement vers la louange.
En effet, «se souvenir de DIEU», en arabe signifie avant tout le louer, reconnaître Sa Grandeur, Son Amour. On vit alors en Sa présence, on implore Sa Grâce, on se souvient de Lui. Et MARIE nous redit que DIEU l'EMMANUEL est avec nous. Au-delà de l'huile, c'est DIEU qui manifeste Son Amour et qui invite à revenir à Lui.
Ainsi la VIERGE MARIE accomplit-Elle au fil des apparitions et des extases, un travail maternel d'éducation auprès de MYRNA et de tous ceux qui, à travers MYRNA accueillent son ouverture de Cœur, son Enseignement. Cette éducation , MARIE qui connaît bien les craintes, les fragilités de ses enfants, la fonde sur la confiance : 

«J'ai une demande à vous faire. Un mot que vous graverez dans votre mémoire, que vous répèterez sans cesse : DIEU me sauve, JÉSUS m'éclaire, l'ESPRIT-SAINT est ma Vie, c'est pourquoi je ne crains rien» (message du 21 février 1983).

Cette invocation que la VIERGE demande de graver dans la mémoire et reprendre sans cesse, à la manière de la prière de JÉSUS si familière aux Chrétiens d'Orient, cette invocation ancre dans la famille trinitaire celui qui la fait sienne ; elle lui fait percevoir de plus en plus concrètement la présence aimante et agissante des Trois Personnes Divines dans sa vie. Alors de quoi aurait-il peur ? Au long de leurs manifestations, la VIERGE, puis le CHRIST, rediront à MYRNA : 

«Ne crains pas», et à tous les fidèles : «N'ayez pas peur».
.
.
.
«QU'ILS SONT BEAUX MES ENFANTS IMPLORANT»
.
Par ailleurs comme à chaque fois qu'Elle s'est manifestée, à LOURDES, à LA SALETTE, à PELLEVOISIN, à FATIMA, à BANNEUX… la VIERGE MARIE  insiste sur l'absolue nécessité de la prière :
«Je vous dis : priez, priez, priez. Qu'ils sont beaux à genoux mes enfants implorant». (message du 24 mars 1983).
La triple répétition souligne l'urgence et la primauté de la prière. Mais MARIE en femme pratique, indique aussi l'attitude profonde qui doit animer cette prière : «à genoux, implorant». C'est l'attitude le la cananéenne, persévérant humblement dans sa requête, et provoquant ainsi l'émerveillement de JÉSUS, comme ici celui de MARIE. C'est la prière de l'humble, de celui qui sait se mettre à sa place devant DIEU. C'est le contraire de toute la civilisation matérialiste et dure dans laquelle nous sommes plongés et où chacun croit devoir faire son chemin à la force du poignet, érigeant en dieu la réussite.
«Dis à tous qu'ils multiplient la prière. Car ils ont besoin de la prière pour plaire à Dieu» (Message du 18 août 1989).
Seule la prière peut nous libérer de tous les faux-semblants, et nous faire entrer dans notre vérité d'enfants de DIEU. Mais cette attitude d'enfants, n'est évidemment pas une infantilisation. La VIERGE précise à MYRNA qui se demandait si elle devait ou non continuer sa vie conjugale : 
«Vis ta vie. Cependant que la vie ne t'empêche pas de continuer à prie» (message du 7 septembre 1984).
Pour être vraiment l'instrument de l'annonce nouvelle entre les mains du Seigneur, MARIE dit à MYRNA d'assumer sa vie de femme mariée, de femme dans le monde. Mais sans cesser de prier. Ainsi, comme tout chrétien, grandira-t-elle dans la vie qui est la sienne, dans la vocation à laquelle le Seigneur l'appelle.
.
.
.
SAINTETÉ DU MARIAGE
.
Car voici un autre aspect important du message de SOUFANIEH. Dans un temps où le mariage connaît une dévalorisation, une désagrégation encore jamais vues, il en rappelle avec force la sainteté : 

«Je ne suis pas venue séparer, dit la VIERGE à MYRNA. Ta vie conjugale restera ce qu'elle est» (Message du 25 novembre 1983).
Le moment venu MARIE lui annoncera le cadeau de la petite MYRIAM, suivie, deux ans plus tard, de celle de JEAN-EMMANUEL. Le mari de MYRNA, NICOLAS, témoigne de la sainteté du mariage, par l'étonnante manière dont il est aux côtés de sa jeune femme, au service de la Grâce.
.
.
.
JÉSUS NOUS CONFIE SA MÈRE
.
JÉSUS, qui se manifeste à MYRNA à partir du 31 mai, souligne, Lui aussi, l'importance de la prière. Comme Sa MÈRE, Il insiste et éduque :

«Priez, priez, priez. Et quand vous priez, dites : ô PÈRE, par les mérites des blessures de Ton FILS Bien-Aimé, sauve-nous»(Message du 22 juillet 1987).
JÉSUS, tout tourné vers le PÈRE , a fait de nous , par Sa Passion, les enfants du PÈRE. Par l'ESPRIT qu'Il nous a donné, nous pouvons dire «Abba ! PÈRE !» Mais toujours en passant par Ses blessures, c'est à dire par la Rédemption. En dehors de la Croix il n'y pas de Rédemption. Les Blessures de JÉSUS sont la porte du Salut, les portes de notre retour au PÈRE . Cependant pour nous y aider, Jésus nous a donné aussi Sa MÈRE. Et dans un message bouleversant de tendresse filiale, Il fait ressortir l’éminente place qu'Il a voulu que MARIE tienne dans l'histoire du Salut :
«C'est Elle, Ma MÈRE, dont Je suis né. Qui L'honore, M'honore, qui La renie, Me renie. Qui Lui demande obtient parce qu'Elle est Ma MÈRE» (message du 14 août 1987).
Déjà au XIIe siècle, SAINT BERNARD DE  CLAIRVAUX  déclarait :
«Vénérons donc MARIE de toutes les fibres de' notre cœur, de toute notre pouvoir d'aimer…telle est la Volonté de Celui qui a voulu que nous ayons tout par MARIE». (L'Aqueduc, Sermon pour la Nativité de la SAINTE VIERGE, 7).
Ainsi JÉSUS non seulement approuve mais encourage et même amplifie la grande tradition mariale de l’Église, celle qui incline le cœur de beaucoup de Chrétiens à s'adresser avec une totale confiance à MARIE. La joie de JÉSUS est de voir Sa MÈRE et de la voir honorée. Il ne peut rien Lui refuser et Lui à confié le soin de ses enfants. A eux de recourir sans hésiter à Son intercession toute puissante sur le Cœur de Son FILS.
Cet appel à la prière et à la confiance dans l'intercession de MARIE a été spontanément perçu par les personnes présentes, dès la première minute des événements de SOUFANIEH. Le phénomène de l'exsudation de l'huile à tout de suite suscité dans la maison de MYRA et de son mari, une permanence de prière massive autour de l'icône ; outre leur famille de très nombreuses personnes sont venues du voisinage, puis de DAMAS, de toute la SYRIE et maintenant du monde entier, prier dans la «MAISON DE LA SAINTE VIERGE», dans une atmosphère de grande simplicité et de grande familiarité avec DIEU. Même dans les périodes de «désert», comme entre novembre 1985 et novembre 1986, où il n'y eut pas de manifestation, la prière s'est continuellement maintenue. Et elle a provoqué un courant de renouveau spirituel un peu partout en SYRIE, surtout à ALEP, parmi les gens de plus en plus nombreux dans le monde entier, amis toujours avec des moyens pauvres et dans la discrétion.
.
.
.
UNE DEMANDE INSTANTE : L’UNITÉ DE L’ÉGLISE
.
Cependant, lorsque, le cœur ouvert, on accueille les messages de JÉSUS et de MARIE à SOUFANIEH, on prend conscience que leur pédagogie de prière, de pénitence, de confiance, est toute orientée vers ce grand désir de leurs Cœurs Unis qu'est l'Unité des Chrétiens.
Leur appel à la conversion, au retour de DIEU, à l'intensification de la prière converge vers l'instante demande de l'Unité de l’Église. Le premier message qui en parle explicitement est donné 4 mois après le début des événements. Mais déjà, durant ces 4 mois, les Chrétiens venus prier à la «MAISON DE LA SAINTE VIERGE» s'étaient demandé : «Que veut la SAINTE VIERGE ?» Et intuitivement, beaucoup se sont mis à dire : «La SAINTE VIERGE cherche peut-être à nous unifier ?» Ils partaient du fait que MYRNA appartient à l’Église Grecque-Catholique, tandis que NICOLAS, son mari est de l’Église Grecque-Orthodoxe. Ils voyaient aussi que Catholiques et Orthodoxes se retrouvaient en prière ensemble, dans le même amour pour la VIERGE, devant l'icône miraculeuse.
https://lh3.googleusercontent.com/_Fx2K5qug95iA0NNxyJzHuN6ibAlbxKPA8Chk6qEQdxXkTM8UmD1FXIod2ekwq7zZUYlEOBgnu9veSYxNAl6pbXGZHWvTU97y1BYtT2NKnHe2pnpBPGcP_PopeNkO9kVDDExONgLEANM0rw1xqquZwttPGADS21GblQyt8OaJHhINhytOSc5Mw8K1Jr1QgCuc1Y9faaoVBET21C9fE9L0qMUzMFV_fUMI4NDZhaUjiAuqpcpVII7lVYKhV8tT3zaS9hYSkF7i6iwbOOCpTa48sFIpqzzRfXqkNUgy_FpRZDPDdZ7tJnO-pw5aMXYEM0aKzXjf6f7s1o9N3XGnyiikDCxVC74zy-85moDNAbkxenxad4OBYqCbG-r-hhfvbSluF2bgSWH6Kf07WOFVzzJyjrZozJ5xLs5_NrVnyVOR-4hrfxL0HAr60j6B5_E1KMemxvnncL0MdMCsrxWsj8bS_98NogffIRq76yrwoyVaBd_TwRlwG6b9BWaDR58eCWOZAKYe4ZVNGMlZSkzSuzw58W4JmHsv31nkyRPAyFf-sX-FTKYok6SN3dQoJSjjpZWFczO7w=w180-h203-no
La SYRIE, pays de NAAMAN, le lépreux guéri par le Saint Prophète ÉLISÉE (voir en 2 ROIS 5 et LUC 4, 27), est un pays biblique. C'est aussi l'un des cadres où s'est développée la chrétienté naissante : à Antioche, fut donnée pour la première fois le nom de Chrétiens aux disciples du CHRIST . (voir en ACTES DES APÔTRES 11, 26). Et la ville de DAMAS reste à tout jamais liée au souvenir de SAINT PAUL, l'Apôtre des Gentils, qui vit le CHRIST en s'y rendant et y débuta son ministère missionnaire et apostolique (voir en ACTES DES APÔTRES 9 , 1-26).
Or ces racines anciennes marquent toujours l'actuelle communauté Chrétienne, non comme un concept intellectuel, mais à la manière d'un héritage de famille. Ce n'est probablement pas sans raison que le message essentiel de SOUFANIEH, celui qui dénonce et qui crie la souffrance du CHRIST devant la désunion de Son Église, voit le jour dans ce pays qui est un des berceaux de la Chrétienté, à l'époque où «toute petite», elle était une. N'est-ce pas un signe invitant tous les chrétiens à retrouver la grande grâce des origines, celle du temps où 

«la multitude des croyants n'avait qu'un cœur et qu'une âme» ACTES DES APÔTRES 4, 32)
.
.
.
COMMENT ANNONCER JÉSUS ?
.
Certes au Proche-Orient, l’Église est l'objet d'un morcellement spectaculaire et douloureux, fruit d'une longue histoire d'affrontements et de querelles entre chrétiens, d'abord au sein de l’Église d'Orient, puis ensuite entre les Orientaux et les Occidentaux.
Ces affrontements ont abouti à l'émiettement des Chrétiens entre rites et obédiences divers : Grecs-Catholiques, Grecs-Orthodoxes, Syriaque Catholiques, Syriaques-Orthodoxes, Arméniens, Latins, Maronites, etc… Cette désunion ayant grandement favorisé l'implantation de l'Islam, commencée dès le VIIe siècle, les Chrétiens , encore largement majoritaire au XV e siècle , ne représentent plus de nos jours que 12 à 15 % de la population syrienne répartis entre au moins douze communautés, Catholiques et Orthodoxes, surtout préoccupées de survivre.
MARIE, dès son premier message, avait rappelé à ces communautés trop repliées sur elle-mêmes par un passé de souffrance, que le rôle des Chrétiens est d'évangéliser : «Annoncez Mon FILS l'EMMANUEL» Mais Elle sait bien qu'un obstacle presque insurmontable à cette évangélisation est la multiplicité des Églises, qui plus est, souvent antagonistes et rivales.
Comment annoncer JÉSUS dans un contexte de querelles entre les Chrétiens ? Comment faire découvrir JÉSUS et Son Message d'Amour à ceux qui ne Le connaissent pas, si l'on est incapable de vivre cet amour entre frères ? «L’Église est le Royaume de DIEU sur terre» Mais parce qu'elle est divisée, elle ne peut témoigner comme elle le devrait.
Aussi la VIERGE insiste-t-Elle à plusieurs reprises :  

«Mes petits enfants, rassemblez-vous. Mon Cœur est blessé. Ne laissez pas Mon Cœur se diviser à cause de vos division» 

Dit-Elle avec beaucoup de tristesse à MYRNA le 1er mai 1985.
Et la veille du 15 août, elle souligne :  

«Ma fête c'est quand Je vous vois tous réunis ensemble… L'union de vos cœurs , c'est Ma Fête» 

Les messages de SOUFANIEH ont profondément touché la population Chrétienne de SYRIE, qui a pris conscience de la nécessité de l'Union. Elle la désire maintenant de plus en plus ardemment. Mais les obstacles de la pesanteur des Institutions et de la raideur des cœurs sont grands. Ils semblent même humainement insurmontables et les tentatives d'actions se heurtent à l'échec.
 https://lh3.googleusercontent.com/LUW7JQFLvv_p6zKVyVF2LKLZA5yhj5tEAhTeEvoEU6RFmGHGRzjTGN05qhrTGe9JhXsKMav-qHvZYF5jDUzVjcnblwKc9l4Sp2kE5zSc_HFL6P90Ch75obGRQVT5qJQ2l0EYSccr3tdHmRH5EVBFPO98NpEEC1rtGKmUShBHrBeJm49-ED44zfQBUblhzRHDaRVJDk5cm0qPUj40k3GKfClThNO3mOus-kNeqtlT2QPhj1L0lCtm-sBFLzbgpwakwOUkPjuZ7kxYVyciIbEa2N0Ulf8jpcZZipC3SlASflpNy4geRfverjK2sXfbOof-I503f1NRg2tV_8zmSTe2ukgRjnwZj3M_uSJtKqJ_7W4POrRKAdAWgAGYRLnDAPRZfVnS2jy3ejF1rhvGWVJAXzce_R82mt1rJnk8UbGhLztaa5esE5rn39ImIX3oyEU5RTxGzikk1K48OEMic2qFED_YeBz2bw4S2YcEdnpzmuVnMCiP2_NbBSQTmTQxDVKQPFVfaI5_XZ4e9AYYZfN2tGIJqlX1j-q-1VZjx0nVS0sh5NTPUcWvUOhcWo58KP_wlnCWOg=w175-h50-nohttps://lh3.googleusercontent.com/LUW7JQFLvv_p6zKVyVF2LKLZA5yhj5tEAhTeEvoEU6RFmGHGRzjTGN05qhrTGe9JhXsKMav-qHvZYF5jDUzVjcnblwKc9l4Sp2kE5zSc_HFL6P90Ch75obGRQVT5qJQ2l0EYSccr3tdHmRH5EVBFPO98NpEEC1rtGKmUShBHrBeJm49-ED44zfQBUblhzRHDaRVJDk5cm0qPUj40k3GKfClThNO3mOus-kNeqtlT2QPhj1L0lCtm-sBFLzbgpwakwOUkPjuZ7kxYVyciIbEa2N0Ulf8jpcZZipC3SlASflpNy4geRfverjK2sXfbOof-I503f1NRg2tV_8zmSTe2ukgRjnwZj3M_uSJtKqJ_7W4POrRKAdAWgAGYRLnDAPRZfVnS2jy3ejF1rhvGWVJAXzce_R82mt1rJnk8UbGhLztaa5esE5rn39ImIX3oyEU5RTxGzikk1K48OEMic2qFED_YeBz2bw4S2YcEdnpzmuVnMCiP2_NbBSQTmTQxDVKQPFVfaI5_XZ4e9AYYZfN2tGIJqlX1j-q-1VZjx0nVS0sh5NTPUcWvUOhcWo58KP_wlnCWOg=w175-h50-no
.
.
.
 
.
.
 https://lh3.googleusercontent.com/LUW7JQFLvv_p6zKVyVF2LKLZA5yhj5tEAhTeEvoEU6RFmGHGRzjTGN05qhrTGe9JhXsKMav-qHvZYF5jDUzVjcnblwKc9l4Sp2kE5zSc_HFL6P90Ch75obGRQVT5qJQ2l0EYSccr3tdHmRH5EVBFPO98NpEEC1rtGKmUShBHrBeJm49-ED44zfQBUblhzRHDaRVJDk5cm0qPUj40k3GKfClThNO3mOus-kNeqtlT2QPhj1L0lCtm-sBFLzbgpwakwOUkPjuZ7kxYVyciIbEa2N0Ulf8jpcZZipC3SlASflpNy4geRfverjK2sXfbOof-I503f1NRg2tV_8zmSTe2ukgRjnwZj3M_uSJtKqJ_7W4POrRKAdAWgAGYRLnDAPRZfVnS2jy3ejF1rhvGWVJAXzce_R82mt1rJnk8UbGhLztaa5esE5rn39ImIX3oyEU5RTxGzikk1K48OEMic2qFED_YeBz2bw4S2YcEdnpzmuVnMCiP2_NbBSQTmTQxDVKQPFVfaI5_XZ4e9AYYZfN2tGIJqlX1j-q-1VZjx0nVS0sh5NTPUcWvUOhcWo58KP_wlnCWOg=w175-h50-nohttps://lh3.googleusercontent.com/LUW7JQFLvv_p6zKVyVF2LKLZA5yhj5tEAhTeEvoEU6RFmGHGRzjTGN05qhrTGe9JhXsKMav-qHvZYF5jDUzVjcnblwKc9l4Sp2kE5zSc_HFL6P90Ch75obGRQVT5qJQ2l0EYSccr3tdHmRH5EVBFPO98NpEEC1rtGKmUShBHrBeJm49-ED44zfQBUblhzRHDaRVJDk5cm0qPUj40k3GKfClThNO3mOus-kNeqtlT2QPhj1L0lCtm-sBFLzbgpwakwOUkPjuZ7kxYVyciIbEa2N0Ulf8jpcZZipC3SlASflpNy4geRfverjK2sXfbOof-I503f1NRg2tV_8zmSTe2ukgRjnwZj3M_uSJtKqJ_7W4POrRKAdAWgAGYRLnDAPRZfVnS2jy3ejF1rhvGWVJAXzce_R82mt1rJnk8UbGhLztaa5esE5rn39ImIX3oyEU5RTxGzikk1K48OEMic2qFED_YeBz2bw4S2YcEdnpzmuVnMCiP2_NbBSQTmTQxDVKQPFVfaI5_XZ4e9AYYZfN2tGIJqlX1j-q-1VZjx0nVS0sh5NTPUcWvUOhcWo58KP_wlnCWOg=w175-h50-no
.
.
.
MESSAGES DE JÉSUS-CHRIST ET DE LA VIERGE MARIE CONFIES A MYRNA NAZZOR DE SOUFANIEH (DAMAS, SYRIE)
Les messages des apparitions sont complétés par les messages des extases. La longueur de ces divers messages varie entre une phrase et un paragraphe. Parmi les messages des extases un seul manque à l'appel. En effet, vivement émue par la prière d'une musulmane aveugle, MYRNA en a oublié le message qu'elle ne s'est jamais plus rappelé. Les messages sont confiés soit en arabe littéraire soit en arabe dialectal. Le vocabulaire en est très simple. La VIERGE a confié à MYRNA un secret qu'elle ne doit révéler qu'à son lit de mort. Souvent avant de livrer le message, MYRNA déclare par exemple :  

«Le CHRIST m'a donné un message auquel je n'ai rien compris».
.
Première apparition de la SAINTE VIERGE Le mercredi 15 décembre 1982
Vu l'état de frayeur de MYRNA, le premier message a été donné lors de la deuxième apparition.
.
Deuxième apparition de la SAINTE VIERGE, premier message Le samedi 18 décembre 1982, 23 h 37
«Mes enfants, Souvenez-vous de DIEU, car DIEU est avec nous. Vous connaissez toutes choses et vous ne connaissez rien. Votre connaissance est une connaissance imparfaite ; mais viendra le jour où vous connaîtrez toutes choses, comme DIEU Me connaît. Faites le bien à ceux qui font le mal, et ne faites du tort à personne. Je vous ai donné de l'huile plus que vous n'en avez demandé, et Je vous donnerai quelque chose de bien plus fort que l'huile. Repentez-vous et ayez foi, et souvenez-vous de Moi dans votre joie. Annoncez Mon FILS, l'EMMANUEL. Qui L'annonce est sauvé, et qui ne L'annonce pas, sa foi est vaine. Aimez-vous les uns les autres. Je ne demande pas de l'argent à donner aux églises ni de l'argent à distribuer aux pauvres. Je demande l'amour. Ceux qui distribuent leur argent aux pauvres et aux églises, sans qu'ils aient l'amour en eux, ceux-là ne sont rien. Je visiterai les maisons davantage, car ceux qui vont à l'église quelquefois n'y vont pas pour prier. Je ne demande pas que vous Me construisiez une église, mais un lieu de pèlerinage. Donnez. Ne privez personne de ceux qui demandent secours».
.
Troisième apparition de la SAINTE VIERGE, deuxième message Le samedi 8 janvier 1983, 23 h 37
«La SAINTE VIERGE pleurait. Elle a dit à MYRNA :
«Ça ne fait rien».
MYRNA aussi pleurait tout en criant :
«La  SAINTE VIERGE pleure».
Enfin, la  SAINTE VIERGE s'est retirée, mais avant de disparaître complètement, Elle esquissa un doux sourire».
.
Quatrième apparition de la SAINTE VIERGE, troisième message Le lundi 21 février 1983, 21h30
«Mes enfants, Soit dit entre nous, Moi Je suis revenue ici. N'insultez pas les orgueilleux qui sont dénués d'humilité. L'humble a soif des remarques d'autrui pour se corriger de ses défauts. Tandis que l'orgueilleux corrompu néglige, se révolte, se fait hostile. Le pardon est la meilleure chose. Celui qui se prétend pur et aimable devant les hommes est impur devant DIEU. Je vous fais une demande, un mot que vous graverez dans votre mémoire, que vous répéterez toujours.

«DIEU me sauve, JÉSUS m'éclaire, le SAINT-ESPRIT est ma vie, c'est pourquoi je ne crains rien»

N'est-ce pas ainsi, Mon fils JOSEPH ? Supportez et pardonnez. Supportez beaucoup moins que n'a supporté le Père».
.
Cinquième apparition de la SAINTE VIERGE, quatrième message Le jeudi 24 mars 1983, 21h30
«Mes enfants, Ma mission est terminée. En cette nuit, l'Ange M'a dit :
«Vous êtes bénie entre les femmes».
Et Je n'ai pu que lui dire :
«Voici la servante du Seigneur».
Je suis contente. Moi Je ne mérite pas de vous dire :  

«vos péchés vous sont pardonnés»
mais Mon DIEU l'a dit. Fondez une Église. Je n'ai pas dit :
«bâtissez une église».
L'Église qu'a adoptée JÉSUS est une Église Une, parce que JÉSUS est Un. L'Église est le Royaume des Cieux sur la terre. Qui l'a divisée a péché, et qui s'est réjoui de sa division a péché. JÉSUS l'a bâtie, elle était petite ; et quand elle a grandi, elle s'est divisée ; et qui l'a divisée n'a pas l'amour en lui. Rassemblez. Je vous dis : priez, priez, et priez. Qu'ils sont beaux Mes enfants à genoux, implorant. Ne craignez pas, Je suis avec vous. Ne vous divisez pas comme le sont les grands. Vous, vous apprendrez aux générations le mot d'unité, d'amour et de foi. Priez pour les habitants de la terre et du ciel».
.
.
.
PREMIÈRE PÉRIODE DES EXTASES, DU 28 OCTOBRE 1983 AU 26 NOVEMBRE 1985
.
Message de la SAINTE VIERGE Le vendredi 28 octobre 1983
«Ne crains pas, tout cela arrive pour que le nom de DIEU soit glorifié. Ne crains pas, en toi J'éduquerai Ma génération».
.
Message de la SAINTE VIERGE Le vendredi 4 novembre 1983
«Descends et dis-leur que tu es Ma fille avant d'être la leur... Mon coeur s'est consumé sur Mon FILS unique. Il ne va pas se consumer sur tous Mes enfants».
.
Message de la SAINTE VIERGE Le vendredi 25 novembre 1983
«C'est tout ce que Je veux. Je ne suis pas venue pour séparer. Ta vie conjugale restera comme elle est. Tu aimerais venir chez Moi ? ... Viens ... Il suffit que tu veuilles venir».
.
Message de JÉSUS-CHRIST Le jeudi 31 mai 1984, fête de l'Ascension
«Ma fille, Je suis le Commencement et la Fin. Je suis la Vérité, la Liberté et la Paix. Je vous donne Ma paix. Que ta paix ne repose pas sur la langue des gens, que ce soit en bien ou en mal, et pense du mal de toi-même. Car celui qui ne cherche pas l'approbation des gens, et qui ne craint pas leur désapprobation, jouit de la paix véritable. Et cela se réalise en Moi. Vis ta vie, sereine et indépendante. Que les fatigues entreprises pour Moi ne te brisent pas. Réjouis-toi plutôt. Je suis capable de te récompenser, car tes fatigues ne se prolongeront pas, et tes douleurs ne dureront pas. Prie avec adoration, car la Vie éternelle mérite ces souffrances.
Prie pour que la volonté de DIEU s'accomplisse en toi, et dis : 

«Bien-aimé JÉSUS, accorde-moi de me reposer en Toi, par-dessus toute chose, par-dessus toute créature, par-dessus tous Tes Anges, par-dessus tout éloge, par-dessus toute joie et exultation, par-dessus toute gloire et dignité, par-dessus toute l'Armée Céleste, car Toi seul es le Très-Haut, Toi seul es Puissant et Bon par-dessus tout, viens à moi et console-moi et délie-moi de mes chaînes, et accorde-moi la Liberté, car sans Toi ma joie et incomplète, sans Toi ma table est vide».
Alors je viendrai pour dire : «Me voici venu, car tu M'as invité».
.
Message de la SAINTE VIERGE Le vendredi 7 septembre 1984
La SAINTE VIERGE MARIE confie un secret à MYRNA :
«cela est entre toi et Moi jusqu'à ta mort».
MYRNA ne retient du message que ces paroles : 

Vis ta vie. Cependant, que la vie ne t'empêche pas de continuer à prier.
.
Message de la SAINTE VIERGE Le mercredi 1er mai 1985
«Mes enfants, rassemblez-vous. Mon cœur est blessé. Ne laissez pas Mon cœur se diviser à cause de vos divisions. Ma fille, Je te donnerai un cadeau pour tes fatigues».
.
Message de la SAINTE VIERGE (Hassaké, Syrie) Le dimanche 4 août 1985
«L'Église est le Royaume des Cieux sur la terre. Qui l'a divisée a péché, et qui s'est réjoui de sa division a péché. Je suis contente : ne crains pas, Je suis avec toi. En toi J'éduquerai Ma génération».
.
Message de la SAINTE VIERGE Le mercredi 14 août 1985
«Bonne fête. Voici Ma fête, quand Je vous vois tous réunis ensemble. Votre prière est Ma fête. Votre foi est Ma fête. L'union de vos cœurs est Ma fête».
.
Message de JÉSUS-CHRIST Le samedi 7 septembre 1985

«Je suis le Créateur. Je L'ai créée pour qu'Elle me crée. Réjouissez-vous de la joie du ciel, car la FILLE DU PÈRE et la MÈRE DE DIEU, et l'ÉPOUSE DE L'ESPRIT est née. Exultez de l'exultation de la terre, car votre salut est réalisé».
.
Message de JÉSUS-CHRIST Le mardi 26 novembre 1985 Veille du 3e anniversaire du phénomène
«Ma fille, Veux-tu être crucifiée ou glorifiée ?»
MYRNA répond :
«Glorifiée».
JÉSUS a souri et a dit :
«Préfères-tu être glorifiée par la créature ou par le Créateur ?»
MYRNA Lui répond :
«Par le Créateur».
Alors JÉSUS lui dit :
«Cela se fait par la Crucifixion, car toutes les fois que tu regardes les créatures, le regard du Créateur s'éloigne de toi. Je veux, Ma fille, que tu t'appliques à la prière et que tu te méprises. Car celui qui se méprise augmente en force et en élévation de la part de DIEU. Moi J'ai été crucifié par amour pour vous. Et Je veux que vous portiez et supportiez votre croix pour Moi, volontairement, avec amour et patience, et que vous attendiez Ma venue. Car celui qui participe avec Moi à la souffrance, Je le ferai participer à la gloire. Et il n'est de salut que par la Croix. Ne crains pas, Ma fille, Je te donnerai de Mes blessures de quoi payer les dettes des pécheurs. C'est la source à laquelle se désaltère toute âme. Et si Mon absence se prolonge et que la lumière s'éclipse pour toi, ne crains pas, ce sera pour Ma glorification. Va à la terre où la corruption s'est généralisée, et sois dans la paix de DIEU».
.
.
.
DEUXIÈME PÉRIODE DES EXTASES, DU 26 NOVEMBRE 1986 AU 14 AOUT 1987
.
Message de JÉSUS-CHRIST Le mercredi 26 novembre 1986 Veille du 4e anniversaire du phénomène

«Ma fille, Qu'il est beau ce lieu, J'y construirai Mon Royaume et Ma paix. Je vous donnerai Mon cœur, pour posséder votre (pluriel) cœur. Vos péchés vous sont pardonnés, parce que vous Me regardez. Et en celui qui Me regarde, Je peindrai Mon image. Car malheur à celui qui représente Mon image alors qu'il a vendu Mon sang. Priez pour les pécheurs. Car pour chaque parole de prière, Je verserai une goutte de Mon sang sur l'un des pécheurs. Ma fille, que les choses de la terre ne te troublent pas. Car par Mes blessures tu gagnes l'éternité. Je veux renouveler Ma Passion. Et Je veux que tu accomplisses ta mission, car tu ne pourras entrer au ciel que si tu as accompli ta mission sur la terre. Va en paix. Et dis à Mes enfants qu'ils viennent à Moi à toute heure, et non seulement quand Je renouvelle la fête de Ma MÈRE. Car Je suis avec eux en tout temps».
.
Message de JÉSUS-CHRIST Le samedi 18 avril 1987, fête du Samedi Saint
«Je vous ai donné un signe pour Ma glorification. Poursuivez votre route et Je suis avec vous. Sinon...».
.
Message de JÉSUS-CHRIST Le jeudi 28 mai 1987, fête de l'Ascension
«Aimez-vous les uns les autres et priez avec foi».
.
Message de JÉSUS-CHRIST (Màad, Liban) Le mercredi 22 juillet 1987
«Ne crains pas, Ma fille, en toi J'éduquerai Ma génération. Priez, priez, et priez. Et si vous priez, dites :
«Ô PÈRE, par les mérites des blessures de Ton FILS bien-aimé, sauve-nous».
.
Message de JÉSUS-CHRIST Le vendredi 14 août 1987

«Ma fille, C'est Elle Ma MÈRE dont Je suis né. Qui L'honore, M'honore. Qui La renie, Me renie. Et qui Lui demande obtient, parce qu'Elle est Ma MÈRE».
.
.
.
LES EXTASES, UN POINT TOURNANT, DU 7 SEPTEMBRE 1987 AU 26 NOVEMBRE 1987
.
Message de JÉSUS-CHRIST Le lundi 7 septembre 1987
«MARIE, n'est-ce pas toi que J'ai choisie, la jeune fille calme, au cœur plein d'amour et de sympathie? J'ai constaté que tu es incapable de supporter quoi que ce soit pour Moi. Je te donnerai une chance pour choisir. Et sois sûre que si tu Me perds, tu perdras les prières de tous ceux qui t'entourent, et saches que le portement de la Croix est inévitable».
.
Message de JÉSUS-CHRIST Le jeudi 26 novembre 1987 Veille du 5e anniversaire du phénomène
«Ma fille, J'apprécie que tu M'aies choisi, mais pas seulement en paroles. Je veux que tu joignes Mon Cœur à ton cœur délicat pour que nos cœurs s'unissent. Ce faisant, tu sauves des âmes souffrantes. Ne déteste personne pour que ton cœur ne s'aveugle pas sur ton amour pour Moi. Aime tout le monde comme tu M'as aimé, surtout ceux qui t'ont haïe et qui ont dit du mal de toi, car par cette voie tu obtiendras la gloire. Persévère dans ta vie d'épouse, de mère et de sœur. Ne t'inquiète pas des difficultés et des douleurs qui vont t'arriver ; Je veux plutôt que tu sois plus forte qu'elles, et Je suis avec toi, sinon, tu perdrais Mon cœur. Va et annonce dans le monde entier, et dis sans crainte qu'on travaille pour l'unité. On ne blâme pas l'homme pour le fruit de ses mains, mais pour le fruit de son cœur. Ma paix dans ton cœur sera une bénédiction sur toi et sur tous ceux qui ont collaboré avec toi».
.
.
.
TROISIÈME PÉRIODE DES EXTASES, DU 14 AOUT 1988 AU 10 OCTOBRE 1988
.
Message de JÉSUS-CHRIST (Los Angeles, États-Unis) Le dimanche 14 août 1988
«Mes enfants, Je vous ai donné Ma paix, mais vous, que M'avez-vous donné ? Vous êtes Mon Église, et votre cœur M'appartient. À moins que ce cœur ne possède un autre DIEU que moi.
J'ai dit :
«L'Église est le Royaume des Cieux sur la terre. Qui l'a divisée a péché, et qui s'est réjoui de sa division a péché».
Aussi il M'est plus facile qu'un incroyant croie en Mon nom que ceux qui prétendent avoir la foi et l'amour et qui jurent par Mon nom. C'est en DIEU seul que vous devez mettre votre fierté. Priez pour les pécheurs qui pardonnent en Mon nom, et pour ceux qui renient Ma MÈRE. Mes enfants, Je vous ai donné tout Mon temps, donnez-Moi une partie de votre temps».
.
Message de JÉSUS-CHRIST Le mercredi 7 septembre 1988
«Ma fille, Je t'ai dit de surmonter toutes les difficultés, et saches que tu n'en as éprouvées que peu. Dis à Mes enfants que c'est d'eux que Je demande l'unité et que Je ne la veux pas de ceux qui leur jouent la comédie en simulant de travailler pour l'unité. Va et annonce. Et où que tu sois, Je suis avec toi».
.
Message de JÉSUS-CHRIST (Màad, Liban) Le lundi 10 octobre 1988
«Ma fille MARIE, Pourquoi crains-tu alors que Je suis avec toi ? Tu dois dire et d'une voix haute la parole de vérité sur Celui qui t'a créée, pour que Ma force se manifeste en toi. Et Moi Je te donnerai de Mes blessures pour oublier les souffrances que les gens te causent. Ne choisis pas ta route, parce que c'est Moi qui te l'ai tracée».
.
.
.
QUATRIÈME PÉRIODE DES EXTASES, DU 26 NOVEMBRE 1988 AU26 NOVEMBRE 1990
.
Message de JÉSUS-CHRIST Le samedi 26 novembre 1988 Veille du 6e anniversaire du phénomène
«Mes enfants, Est-ce que tout ce que vous faites est fait par amour pour Moi ?
Ne dites pas : «Qu'est-ce que je fais»,
parce que ceci est Mon œuvre. Vous devez jeûner et prier, car c'est par la prière que vous ferez face à Ma vérité et que vous affrontez tous les coups. Priez pour ceux qui ont oublié la promesse qu'ils M'ont faite, car ils diront :
«Pourquoi n'ai-je pas senti ta présence Seigneur, alors que Tu étais avec moi ?»
Tout ce que Je veux c'est que vous vous rassembliez tous en Moi, comme Je suis en chacun de vous. Quand à toi Ma fille, Je vais te quitter. Ne crains pas si tu tardes à entendre Ma voix, mais plutôt sois forte, et que ta langue soit un glaive qui parle en Mon nom. Sois sûre que Je suis avec toi et avec vous tous».
.
Message de la SAINTE VIERGE (Los Angeles, États-Unis) Le vendredi 18 août 1989
«Ne crains pas, Ma fille. Tout cela arrive pour que le nom de DIEU soit glorifié. Réjouis-toi plutôt, parce que DIEU t'a permis de venir à Moi pour que Je te dise :  

«ne t'inquiète pas de ce qui se dit de toi, mais sois toujours en paix»,
parce que la créature Me regarde à travers toi. Dis à tous de multiplier la prière parce qu'ils ont besoin de la prière pour plaire au PÈRE. Que la bénédiction de Dieu descende sur toi et sur tous ceux qui ont collaboré avec toi par amour pour Lui».
.
Message de la SAINTE VIERGE Le dimanche 26 novembre 1989 Veille du 7e anniversaire du phénomène
«Mes enfants, JÉSUS a dit à PIERRE :
«Tu es la pierre et sur elle Je bâtirai Mon Église».
Et Moi Je dis maintenant :
«Vous êtes le cœur dans lequel JÉSUS bâtira son Unicité». Je veux que vous consacriez vos prières pour la paix, dès maintenant et jusqu'à la commémoration de la Résurrection».
.
Message de JÉSUS-CHRIST Le samedi 14 avril 1990 fête du Samedi saint
«Mes enfants, Vous, vous apprendrez aux générations le mot d'unité, d'amour et de foi. Je suis avec vous. Mais toi, Ma fille, tu n'entendras Ma voix qu'une fois la fête (de Pâques) unifiée».
.
Message de la SAINTE VIERGE (Braaschaatt, Belgique) Le mercredi 15 août 1990
«Mes enfants, Priez pour la paix, et surtout en Orient, parce que vous êtes tous frères dans le CHRIST».
.
Message de la SAINTE VIERGE Le lundi 26 novembre 1990 Veille du 8e anniversaire du phénomène
«Ne crains pas, Ma fille, si Je te dis que c'est la dernière fois que tu Me vois, jusqu'à ce que la Fête (de Pâques) soit unifiée.
Donc, dis à Mes enfants :
«Veulent-ils voir et se rappeler les blessures de Mon FILS en toi, oui ou non?».
S'il leur est facile de te voir souffrir deux fois, Moi Je suis une Maman, et il ne M'est pas facile de voir Mon FILS souffrir de nombreuses fois. Sois en paix, sois en paix, Ma fille. Viens pour qu'Il te donne la paix, afin que tu puisses la répandre parmi les hommes. Quand à l'huile, elle continuera à se manifester sur tes mains pour la glorification de Mon FILS JÉSUS, quand Il le veut et où que tu ailles, car Nous sommes avec toi et avec quiconque souhaite que la Fête (de Pâques) soit unifiée».
.
.
.
CINQUIÈME PÉRIODE DES EXTASES
.
Message de JÉSUS-CHRIST
Le Samedi saint 14 avril 2001, à 14 h 50
«Mes enfants, Je vous ai donné un signe pour Ma glorification. Poursuivez votre chemin et Je suis avec vous, sinon Je ferme les portes du ciel devant vous.
Mais ici se trouve une MÈRE qui souffre, qui prie et qui Me dit :
«Seigneur, Tu es tout l'Amour».
Et Je dis : «Ne désespère pas, ô Porte du ciel, parce que Je les aime et Je veux qu'ils Me rendent cet amour par le don».
Mes enfants, appliquez-vous à vous connaître tels que vous êtes et à mesurer le degré de votre fidélité dans l'accomplissement de l'unité des coeurs entre vous. Parez-vous de patience et de sagesse et n'ayez pas peur si vous échouez. Persévérez dans l'espérance. Ayez confiance en Moi, car Je n'abandonnerai pas ceux qui accomplissent Ma volonté. Quant à toi Ma fille, sois circonspecte et arme-toi de Ma grâce. Sois patiente, sage et humble. Offre ces souffrances avec joie, car Je t'ai déjà dit : «Tes fatigues ne se prolongeront pas».
Dirige ton regard vers Moi, tu trouveras la paix et le repos. Car c'est Moi qui te fortifie. C'est Moi qui te jette dans la mêlée et c'est Moi qui t'en arrache pour te conduire à la joie du ciel. Applique-toi à la prière et que ton jeûne soit accompagné de méditation et de recueillement ; tu entendras alors Ma voix en ton for intérieur. Aie confiance en Moi, car Je n'abandonnerai ni toi, ni ta famille, ni aucun de ceux qui ont collaboré avec toi en Mon honneur et pour Moi uniquement».
.
Message de JÉSUS-CHRIST Le 26 novembre 2001
«Qu'elle est belle la famille dont la devise est l’unité, l’amour et la foi. Son chemin est le Mien et Ma MÈRE, son soutien. Mes enfants, Je M’offre Moi-Même à vous. L’acte d’adoration, la méditation, l’action de grâce et l’accompagnement spirituel me réjouissent, mais ils ne trouvent leur perfection que par votre unité autour de l’autel. Je vous offre Mon Corps et Mon Sang en gage de Ma Fidélité et de Mon Amour. Acceptez de Moi ce sacrement avec confiance et foi. Ce sacrement vous console, vous donne force et sagesse et vous donne un surcroît de grâces. Des jours difficiles vous attendent, des troubles à l’intérieur de l’Église. Celui qui ne jouit pas de la paix véritable, la division constitue pour lui un danger. Ne vous laissez pas aller à l’échec. Ne faites pas cas du jugement que les autres portent sur vous. Ne vous défendez pas et ne demandez que ce que J’ai préparé pour vous. C’est Moi qui prends soin de vos affaires, car vous êtes l’œuvre de Mes Mains. Prouvez-Moi votre amour, car par l’amour Je marche à vos côtés et par les sacrements Je M’unis à vous. Et n’oubliez pas que c’est Moi qui suis la cause de votre existence sur la terre, et la raison de votre bonheur au ciel».
.
Message de JÉSUS-CHRIST Le 8 avril 2004 (Jeudi-saint)
«Voici la Source à laquelle se désaltère toute âme. La Blessure de Mon Cœur est la source de l'Amour. Quant aux Plaies, elles sont à cause d'un crime que Je n'ai pas commis».
.
Message de JÉSUS-CHRIST Le 10 avril 2004 (Samedi-saint)
«Mon dernier commandement pour vous :
 
«Retournez chacun chez soi, mais portez l'Orient dans vos cœurs. D'ici a jailli à nouveau une lumière, dont vous êtes le rayonnement pour un monde séduit par le matérialisme, la sensualité et la célébrité au point qu'il en a presque perdu les valeurs. Quant à vous, préservez votre authenticité orientale. Ne permettez pas que l'on vous aliène votre volonté, votre liberté et votre foi dans cet Orient».
 https://lh3.googleusercontent.com/LUW7JQFLvv_p6zKVyVF2LKLZA5yhj5tEAhTeEvoEU6RFmGHGRzjTGN05qhrTGe9JhXsKMav-qHvZYF5jDUzVjcnblwKc9l4Sp2kE5zSc_HFL6P90Ch75obGRQVT5qJQ2l0EYSccr3tdHmRH5EVBFPO98NpEEC1rtGKmUShBHrBeJm49-ED44zfQBUblhzRHDaRVJDk5cm0qPUj40k3GKfClThNO3mOus-kNeqtlT2QPhj1L0lCtm-sBFLzbgpwakwOUkPjuZ7kxYVyciIbEa2N0Ulf8jpcZZipC3SlASflpNy4geRfverjK2sXfbOof-I503f1NRg2tV_8zmSTe2ukgRjnwZj3M_uSJtKqJ_7W4POrRKAdAWgAGYRLnDAPRZfVnS2jy3ejF1rhvGWVJAXzce_R82mt1rJnk8UbGhLztaa5esE5rn39ImIX3oyEU5RTxGzikk1K48OEMic2qFED_YeBz2bw4S2YcEdnpzmuVnMCiP2_NbBSQTmTQxDVKQPFVfaI5_XZ4e9AYYZfN2tGIJqlX1j-q-1VZjx0nVS0sh5NTPUcWvUOhcWo58KP_wlnCWOg=w175-h50-nohttps://lh3.googleusercontent.com/LUW7JQFLvv_p6zKVyVF2LKLZA5yhj5tEAhTeEvoEU6RFmGHGRzjTGN05qhrTGe9JhXsKMav-qHvZYF5jDUzVjcnblwKc9l4Sp2kE5zSc_HFL6P90Ch75obGRQVT5qJQ2l0EYSccr3tdHmRH5EVBFPO98NpEEC1rtGKmUShBHrBeJm49-ED44zfQBUblhzRHDaRVJDk5cm0qPUj40k3GKfClThNO3mOus-kNeqtlT2QPhj1L0lCtm-sBFLzbgpwakwOUkPjuZ7kxYVyciIbEa2N0Ulf8jpcZZipC3SlASflpNy4geRfverjK2sXfbOof-I503f1NRg2tV_8zmSTe2ukgRjnwZj3M_uSJtKqJ_7W4POrRKAdAWgAGYRLnDAPRZfVnS2jy3ejF1rhvGWVJAXzce_R82mt1rJnk8UbGhLztaa5esE5rn39ImIX3oyEU5RTxGzikk1K48OEMic2qFED_YeBz2bw4S2YcEdnpzmuVnMCiP2_NbBSQTmTQxDVKQPFVfaI5_XZ4e9AYYZfN2tGIJqlX1j-q-1VZjx0nVS0sh5NTPUcWvUOhcWo58KP_wlnCWOg=w175-h50-no

2 commentaires:

Anonyme a dit…

amusant!!!

Anonyme a dit…


Le Christ est vivant et Il veut notre Salut ! Marie collabore très certainement.
Nous, pour certains, nous sommes aussi incrédules que les juifs d'il y a 2000 ans; et pour d'autres plutôt tièdes et peu fidèles... Alors, le Christ insiste, se montre, nous parle ! Il veut notre SALUT ! ILS NOUS AIMENT !

Je crois à ces apparitions !