Gadget

Ce contenu n'est pas encore disponible en cas de connexion chiffrée.

mercredi 20 octobre 2010

MESSIE D'ISRAEL I.

LE http://3.bp.blogspot.com/_IBaIlSjSEUQ/S5ntwr5l7YI/AAAAAAAAEz0/rQ30B126VI0/s320/missel10.jpgESSIE D'ISRAËL

ANNONCÉ DANS

L'ANCIENNE ALLIANCE


LE CHRIST ROI

ROI MESSIE d’ISRAËL

Un Éclairage du nouveau

testament

à la lumière de la tradition

orale d’Israël


par MICHEL KAUFFMANN


TABLE DES MATIÈRES
INTRODUCTION
PRÉAMBULE
LE MESSIE APPARTIENT A LA TRADITION JUIVE
LE MESSIE EST DUAL
LE MESSIE SOUFFRANT
LE MESSIE DE GLOIRE
POUR NOUS JÉSUS A LA DOUBLE VOCATION
IL EST BIEN LE MESSIE SOUFFRANT
LA CROIX GLOIRE DE DIEU ET DU CHRIST
LES NOMS DU MESSIE
SYMBOLIQUE ET MESSIE
AU COMMENCEMENT ÉTAIT LA TORAH
AU COMMENCEMENT ÉTAIT L’ESPRIT DU MESSIE
MEMRA DEYAH (Parole de l’Éternel)
PROLOGUE DE JEAN
LA PAROLE DE YHVH PARTICIPA A LA CRÉATION
LA PAROLE DE YHVH EST CELLE QUI FAIT ALLIANCE
LA PAROLE DE YHVH EST LE SAUVEUR ET LE SALUT DE LA MAISON DE JACOB
LE MESSIE EST CELUI QUI ÉCRASERA LA TÊTE DU SERPENT COMME PROPHÉTISÉ DANS GE 3 15
IL DESCEND DE PHARES, LE FILS DE JUDA
CHEVAUCHANT UN ÂNE, AINSI QUE PROPHÉTISÉ DANS ZA 9 9
LA VIGNE
IL DONNERA UNE NOUVELLE TORAH
IL DOIT RECONSTRUIRE LE TEMPLE
IL SERA ÉLEVÉ DANS LA NUIT DE LA PÂQUE JUIVE (NUIT DE LA CÈNE)
LE GERME
LA MANNE ET LE PAIN
ON L’APPELLERA YHVH NOTRE JUSTICE
UN PROPHÈTE COMME MOÏSE
LE MESSIE BON BERGER
LA VENUE DU MESSIE DANS LA TRADITION JUIVE
PAR LE JARDIN DES OLIVIERS
DANS LES DOULEURS DE L’ENFANTEMENT
ANNEXE I – LE TROISIÈME JOUR
ANNEXE II – ALEPH ET TAW (ALPHA ET OMEGA)
MIDRASH RABBAH - LAMENTATIONS II:3
TALMUD - AVODAH ZARAH 4A
AUTRE INTERPRÉTATION DU COMMENCEMENT ET DE LA FIN
ANNEXE III – LE BON BERGER
ANNEXE IV – L’AGNEAU DU SACRIFICE
LE THÈME DE L’AGNEAU DANS LA TORAH (PENTATEUQUE)
LE THÈME DE L’AGNEAU DANS LES PROPHÈTES
LE THÈME DE L’AGNEAU DANS LE NOUVEAU TESTAMENT
ANNEXE V – «LA PAROLE» (MEMRA) DANS LE TARGUM ONKELOS
.
.
.
INTRODUCTION
.
Le Judaïsme à de tout temps accompagné les textes fondateurs de la première alliance d’une tradition orale. Cette tradition orale juive remonte, selon les maîtres du TALMUD, à MOÏSE en personne. Cette affirmation est mise en exergue dès le commencement des Maximes des Pères (PIRKEI AVOTH, un des volumes de la MISHNAH) :

Moshè reçut la TORAH 1 au Sinaï et l'a enseigné à Yehoshoua 2 et Yehoshoua aux anciens et les anciens aux prophètes et les prophètes aux hommes de la grande assemblée 3.

Afin de ne pas enfermer cette tradition dans les concepts humains et ainsi de risquer de la scléroser, il fut longtemps interdit de la mettre par écrit. Néanmoins, après la destruction de Jérusalem et du Temple, centre de la foi Juive, dans le souci de ne pas la perdre, des maîtres du judaïsme, installés à Yavné en Palestine, décidèrent de lever cet interdit et de la sauvegarder par écrit.

Ce travail qui dura plusieurs siècles à abouti aux textes rabbiniques connus aujourd’hui :
.

. La Mishnah (en hébreu),
. la Guémarah (en araméen),
. le Talmud Yerushalmi (en araméen),
. le Talmud Beveli (en araméen),
. les Midrashim (en araméen) et,
. les Targums (en araméen).


Bien que certains Pères de l’église se soient intéressés à cette tradition orale, essentiellement pour confirmer que JÉSUS était le Messie, parfois même, en relation avec des maîtres d’Israël, l’Église a durant des siècles, tiré peu profit de tous l’acquis de cette tradition que JÉSUS lui-même et les évangélistes avait abondamment utilisé 4.

Durant ces siècles marqués par la théologie de la substitution et du rejet, nous avons à quelques exceptions près 5, royalement ignoré voir méprisé cette tradition, allant même au moyen âge jusqu’à la censure des textes du TALMUD.

Aujourd’hui, les choses ont changé. La richesse des textes de la tradition juive est aujourd’hui accessible, en hébreu (la MISHNAH, rouleau de Qumran, textes issus de certaines GUÉNIZOT), en araméen (les MIDRASHIM, les TARGUMS, la GUÉMARAH, les TALMUDS Yerushalmi et Bavali). De nombreuses parties en sont aujourd’hui traduites en Anglais ou (/et) en Français. Par ailleurs, les spécialistes estiment 6 qu’on ne peut plus l’ignorer pour avancer plus en avant dans la connaissance de JÉSUS le Messie.

Le but de ce document qui est très loin de l’exhaustivité, est de nous ouvrir à la profondeur et la richesse de cette source traditionnelle afin d’y découvrir les liens qui la rattache à l’enseignement du CHRIST qui nous est parvenu à travers le témoignage des évangélistes. Ce document n’a pas pour but d’étudier la christologie sur la base des textes de l’Ancien Testament, mais seulement de regarder comment le judaïsme dans sa propre logique messianique interprétait ses propres textes et ainsi d’essayer d’identifier son utilisation par les rédacteurs du NOUVEAU TESTAMENT

Il ressort de cette étude :

. que JÉSUS a vécu et enseigné en conformité avec cette tradition, et qu'il est représenté comme ayant accompli la TORAH dans toutes ses composantes, écrites et orales,

. que les évangélistes ont utilisé très largement cette tradition afin de montrer que JÉSUS le CHRIST était bien le «MASHIAH’-ISRAEL» annoncé non seulement par la bible, mais aussi, celui annoncé à travers la tradition orale d’Israël, qui de tout temps accompagna la Bible hébraïque (ou TaNaKh 7).

-------------------------------------------------------------
1. L’orale (TORAH shébéal pé) et l’écrite (le PENTATEUQUE). En résumé, il reçu la révélation scripturaire ainsi que les règles d’herméneutique permettant son interprétation.
2. JOSUÉ.
3. ESDRAS et la Grande Synagogue.
4. Voir annexe VI.
5. Certains chrétiens ont dans le passé étudié les textes de la tradition juive. Le plus connu étant John Lightfoot. Néanmoins les études de celui-ci restent entachées de mépris et de déformations.
6. Voir en particulier l’œuvre de Roger Le Déaut.
7. Ta Na Kh = acronyme des trois mots : TORAH, naviim et Ketovim (loi, prophètes et écrits)
-------------------------------------------------------------
.
.
.



LE MESSIE APPARTIENT A LA TRADITION JUIVE
.
CHRISTO, l'oint, est la traduction en grec de 14 MESSIE = oint. Celui que le Seigneur a oint pour régner sur Israël, comme YHVH le promit à David.

Cette notion de Messie, ancienne dans le judaïsme, exprime l'attente profonde du peuple Juif, et également des Samaritains issus eux aussi des tribus de JACOB. La tradition juive y fait allusion à de nombreuses reprises. Elle sous entend en particulier qu'avant même la création, DIEU avait prévu la venue de son OINT.

On trouve par exemple :
..

Sept choses furent créées avant que l'univers ai reçu l'existence. Ce sont :

la TORAH, la repentance, le Paradis, la Géhenne, le Trône de Gloire, le Sanctuaire et le nom du Messie.
(TALMUD BBLY Pes., 54a)






Cette croyance au Messie est si importante pour MAÏMONIDE auteur , entre autres, de l'ouvrage : «LES TREIZE ARTICLES DE LA FOI», qu'il écrira :
.

[...] Et bien qu'il tarde à venir, tous les jours, nous nous devons de dire : «c'est aujourd'hui qu'il vient». Celui qui nie cet événement capital attendu depuis plus de 2000 ans 15, nieraient la foi juive dans son intégralité.

.
Le NOUVEAU TESTAMENT fait souvent référence à cette attente messianique juive. On relira par exemple :
.

MATTHIEU 2
«4 Il assembla tous les grands prêtres avec les scribes du peuple, et il s'enquérait auprès d'eux du lieu où devait naître le Christ»

.

MATTHIEU 11
«3 Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ?»

.

LUC 3 :
15 Comme le peuple était dans l'attente et que tous se demandaient en leur coeur, au sujet de Jean, s'il n'était pas le Christ [...]

.

JEAN 1
19 Et voici quel fut le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : «Qui es-tu ?»
20 Il confessa : «Je ne suis pas le Christ» [...]

.

24 On avait envoyé des Pharisiens.
25 Ils lui demandèrent : «Pourquoi donc baptises-tu, si tu n'es ni le Christ, ni Elie, ni le prophète ?»

.

40 André, le frère de Simon-Pierre, était l'un des deux qui avaient entendu les paroles de Jean et suivi Jésus.
41 Il rencontre en premier lieu son frère Simon et lui dit : «Nous avons trouvé le Messie» -- ce qui veut dire Christ»

.

JEAN 4
«25 La femme lui dit : «Je sais que le Messie doit venir, celui qu'on appelle Christ. Quand il viendra, il nous expliquera tout»
26 Jésus lui dit : «Je le suis, moi qui te parle» […]
29 «Venez voir un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait. Ne serait-il pas le Christ ?»
30 Ils sortirent de la ville et ils se dirigeaient vers lui»

.

JEAN 7
«26 Et le voilà qui parle ouvertement sans qu'ils lui disent rien ! Est-ce que vraiment les autorités auraient reconnu qu'il est le Christ ?
27 Mais lui, nous savons d'où il est, tandis que le Christ, à sa venue, personne ne saura d'où il est» […]
31 Dans la foule, beaucoup crurent en lui et disaient : «Le Christ, quand il viendra, fera-t-il plus de signes que n'en a fait celui-ci ?»

.

JEAN 10
«24 Les Juifs firent cercle autour de lui et lui dirent : «Jusqu'à quand vas-tu nous tenir en haleine? Si tu es le Christ, dis-le-nous ouvertement»

.

JEAN 11
«27 Elle lui dit: «Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ»



-------------------------------------------------------------
14 NOTA : Dans la logique hébraïque, , MESSIE =
NOM VIVANT = JOIE. Mais également, MESSIE = SERPENT qui ont tous deux la même valeur numérique, indiquant par là que le Messie a un destin lié à celui du serpent
15 Ce qui de nos jours fait 2800 ans.
-------------------------------------------------------------
.
.
.
LE MESSIE EST DUAL
.
Le Messie attendu par les scribes et les sages d'Israël est dual. Deux visions du Messie se côtoient, en deux filiations correspondant à deux vocations spécifiques : le Messie souffrant et le Messie de Gloire. Deux points de vue antinomiques que ne manqueront pas de souligner les maîtres du TALMUD qui néanmoins ne supprimeront jamais l'un au profit de l'autre. Ils garderont les deux en essayant de donner un sens à ces contradictions qui pour eux ne sont qu'apparentes.
.
.
.

ISAÏE ENTREVOIT LES SOUFFRANCES DU CHRIST

LE MESSIE SOUFFRANT
.
Le premier, le Messie souffrant est connu sous l'appellation de : MESSIE FILS DE YOSEPH

Cette croyance s'enracine dans les prophéties, et plus particulièrement dans la personne du serviteur souffrant d'ISAÏE 53 ainsi qu'en ZACHARIE.

La tradition Juive en a gardé trace, dans les textes rabbiniques anciens (TARGUMS, MIDRASHIM, TALMUD), mais aussi dans des textes plus récents, au haut moyen âge.

CHELOMO BEN ISAAC (RACHI) 1105




Pour le Judaïsme moderne, la notion de Messie serviteur souffrant fut modifiée au moyen âge, sous l'impulsion des maîtres du judaïsme et plus particulièrement RACHI ; Israël fut alors, du fait des persécutions nombreuses qu'il subissait, considéré par les commentateurs comme étant lui même le Serviteur souffrant. Les textes de l'ancienne tradition restèrent
.
C'est pourquoi, aujourd'hui encore, on trouve de nombreux textes conservant la vision originelle du Messie serviteur souffrant, tel par exemple :
..

ISAÏE 52 13
«Voici que mon serviteur prospérera, il grandira, s'élèvera, sera placé très haut»


Dont le TARGUM du même verset précise :
..

«Voici, mon serviteur le Messie prospérera»


Par ailleurs les maîtres du TALMUD ont largement glosé à son sujet. On retrouve de nombreux éléments dans le TALMUD dont par exemple :
..

TALMUD - SUKKAH 52a
Et le pays se lamentera, chaque famille à part ; la famille de la maison de David à part, et leurs épouses à part. (ZACH. XII, 12.) […]


Quelle est la cause du deuil [mentionnée dans le dernier verset cité ? (ZACH.. XII, 12.) - R. DOSA et les maîtres différent sur ce point. L'un explique, la cause en est la mise à mort du Messie le fils de JOSEPH, (Le précurseur du Messie ben David, le héraut du véritable âge Messianique) mais les autres expliquèrent, la cause en est la mise à mort de la mauvaise inclination.

Ceci s'accorde bien avec celui qui explique que la cause est la mise à mort du Messie, le fils de JOSEPH, puisque cela s'accorde bien avec le verset des écritures :
..

ZACH. XII, 10
ET ILS REGARDERONT VERS MOI. CELUI QU'ILS ONT TRANSPERCE, ILS SE LAMENTERONT SUR LUI COMME ON SE LAMENTE SUR UN FILS UNIQUE


mais selon celui qui explique la cause comme étant la mise à mort de l'inclination mauvaise, (on peut objecter) est-ce une occasion de deuil ? N'est-ce pas plutôt une occasion de se réjouir ? Alors pourquoi devraient-ils pleurer ?

Des gloses similaires furent reprises plusieurs siècles après la destruction du temple de Jérusalem et la dispersion du peuple juif et en particulier :

RABBI SHIMON BEN YOHAI (AUTEUR PRÉSUME DU ZOHAR)
.
Le Messie fils d’ÉPHRAÏM 16 mourra alors, et Israël le pleurera. Et ensuite le Saint leur révélera le Messie, le fils de David, qu’Israël décidera de lapider en disant, tu parle faux; est déjà le Messie est massacré… et ainsi ils le dédaigneront, ainsi qu’il est écrit, «Dédaigné et méprisé des hommes»


Et malgré les polémiques violentes opposant l’église au judaïsme, elles avaient encore du sens pour les maîtres juifs bien après la fin de la rédaction de leurs textes traditionnels. Par exemple :
.

PES. RAB. pp. 161a-b (IX° SIÈCLE)
(Quand il a créé le Messie), «le Saint béni soit-Il», a commencé à lui dire les conditions (de sa future mission), et lui a dit : «Ceux qui sont cachés avec toi (de ta génération), leurs péchés t’imposeront un joug de fer, et ils te rendront semblable à ce veau dont les yeux se sont affaiblis, et ils étrangleront ton esprit avec ce joug, et en raison de leurs péchés ta langue se collera à ton palais. Acceptes-tu ?» … Il dit, face à lui : «Maître de l’Univers ! Avec joie dans mon âme et dans mon cœur je l'accepte, afin que pas un en Israël ne périsse ; et non seulement ceux qui seront vivants devront être sauvés dans mes jours, mais même les morts qui sont morts depuis les jours d'Adam le premier homme jusqu'à ce temps. 17. Et non seulement eux, mais même le mort-né devra être sauvé en mes jours ; et non seulement le mort-né, mais même celui à la création desquels tu pensais même s’il n’avait pas encore été créés. C’est ce que je désire, c’est ce que j’accepte».


.
.
.
 





LE MESSIE DE GLOIRE
.
Connu sous l'appellation : le MESSIE FILS DE DAVID
Celui qui régnera sur Israël et toute la création.

Selon ce que nous rapportent les évangélistes, il semble que le peuple qui entourait JÉSUS ne voulait connaître que ce visage du Messie18. Certains en auront peur, en particulier Hérode le Grand. D'autres voudront faire de JÉSUS un Roi (Messie ben David). D'autres seront déçu qu'il ne le fût pas. Les apôtres n'échapperont pas à cette logique.
.
.
.
POUR NOUS JÉSUS A LA DOUBLE VOCATION
.
. Il est : légalement fils de JOSEPH par JOSEPH 19 son père adoptif, mais aussi spirituellement par sa passion, depuis Getsémanie jusqu'au tombeau.
. Il est Fils de DAVID , d'une part par sa filiation :
. car JOSEPH son père est issu de la lignée de DAVID 20 et,
. MARIE est elle aussi de descendance Davidique 21,
et d'autre part en entrant dans la Gloire du Père par sa résurrection.

Le TALMUD a gardé trace de la lignée royale de JÉSUS.

On y trouve notamment en

SANHÉDRIN 43 a
ULLA répliqua :
[...] Pour YESHU cependant, c'était différent, car il a été relié au gouvernement la royauté).

-------------------------------------------------------------
16. Il est souvent assimilé au Messie Ben Yosef.
17. La tradition chrétienne enseigne que JÉSUS descendit aux enfers pour y chercher ADAM et tous les justes de l’ancienne alliance.
18. La cause en est certainement le contexte politique de la région qui suscitait parmi les juifs soumis depuis longtemps aux grecs puis aux romains, un violent désir d’indépendance.
19. De plus selon MATTHIEU, JOSEPH, époux de MYRIAM est fils de JACOB ! Comme le Patriarche du même nom était fils du Patriarche JACOB.
20. Dans la culture juive en ce temps, l’adopté a le même statut que le fils né de la chaire.
21. Pour le judaïsme, le messie doit être un descendant de DAVID par son père et non par sa mère. Descendre de DAVID par sa mère ne suffisait pas.
-------------------------------------------------------------
.
.
.
IL EST BIEN LE MESSIE SOUFFRANT
.
Durant son ministère il l'a clairement annoncé au risque de semer le doute dans le cœur de ses disciples. Par ailleurs, il dû fuir ceux qui voulaient le faire Roi (Soit le faire directement Messie Ben David).

Lorsque que les évangélistes nous rapportent 25 :
.

MATTHIEU 16
21 «A dater de ce jour, Jésus commença de montrer à ses disciples qu'il lui fallait s'en aller à Jérusalem, y souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes (3 catégories ayant des membres au Sanhédrin).], être tué et, le troisième jour, ressusciter (lit. être réveillé 26)»

.

MARC 8
31 «Et il commença de leur enseigner : «Le Fils de l'homme doit beaucoup souffrir, être rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, être tué et, après trois jours, ressusciter (se relever) ;
32 et c'est ouvertement qu'il disait ces choses»

.

LUC 9
19 «Ils répondirent : «Jean le Baptiste ; pour d'autres, Élie ; pour d'autres, un des anciens prophètes est ressuscité»
20 «Mais pour vous, leur dit-il, qui suis-je ?» Pierre répondit : «Le Christ de Dieu»
21 Mais lui leur enjoignit et prescrivit de ne le dire à personne.
22 «Le Fils de l'homme 27, dit-il, doit souffrir beaucoup, être rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, être tué et, le troisième jour, ressusciter (être réveillé)»

.

LUC 17
«22 Il dit encore aux disciples : «Viendront des jours où vous
désirerez voir un seul des jours du Fils de l'homme, et vous ne le verrez pas.
23 On vous dira : Le voilà ! Le voici ! N'y allez pas, n'y courez pas.
24 Comme l'éclair en effet, jaillissant d'un point du ciel, resplendit jusqu'à l'autre, ainsi en sera-t-il du Fils de l'homme lors de son Jour.
2 Mais il faut d'abord qu'il souffre beaucoup et qu'il soit rejeté par cette génération»


Ils veulent sans doute nous dire : «MOI YEHOSHUA (DIEU SAUVE) / YESHUA (IL SAUVERA) 28 «BEN YOSEF», JE DOIS D'ABORD ACCOMPLIR MA VOCATION DE MESSIE SOUFFRANT AVANT DE ME MANIFESTER DANS LA GLOIRE EN CHRIST ROI (MELEKH HAMASHIAH.), EN MESSIE BEN DAVID.»
-------------------------------------------------------------
25 Ici il n‘est absolument pas question des Pharisiens.
26 Le verbe ressusciter et les mots associés n‘existent pas en hébreu. On se réveille, se relève.
27 Un des noms du Messie.
28 Jésus, c‘est JOSUÉ, JOSUÉ, c‘est JÉSUS. Il s‘agit en fait du même nom, JÉSUS étant un diminutif courant de Josué. On trouve également, dans le TALMUD, yéshu hanotsry.]
-------------------------------------------------------------
.
.
.
 http://1.bp.blogspot.com/_IBaIlSjSEUQ/S_7YIe-rQ9I/AAAAAAAAGsw/7Yy1-Xgqpig/s1600/PHOTOLISTE_20090623161819_turquie_staurotheque_byz_600_.jpg



LA CROIX GLOIRE DE DIEU ET DU CHRIST
.
Il est le Messie souffrant jusqu'à la mort de la croix, puis en se relevant de la mort, il se révèle Messie de Gloire, ROI MESSIE = CHRIST ROI. Aux témoins d'Emmaüs découragés, il affirmera cette voie par laquelle lui le Messie devait passer, en parfaite conformité avec la TORAH Orale et écrite. Le Messie ne pouvait être Glorieux qu'en passant par la souffrance de la Croix.
.

JEAN 12
Jésus leur répondit : «L'heure est venue où le Fils de l'homme doit être glorifié.
En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul ; Mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit.


Jésus y confirme la nécessité pour le MESSIE
= FILS DE L'HOMME de mourir afin d.entrer dans la GLOIRE et de porter du fruit. Voir également en annexe IV L'AGNEAU DU SACRIFICE - HASEH :

Après sa résurrection il confirmera sa double vocation de Messie souffrant et de Messie Royal.
.

LUC 24
25 Alors il leur dit : «O cœurs sans intelligence, lents à croire à tout ce qu'ont annoncé les Prophètes !
26 Ne fallait-il pas que le Christ endurât ces souffrances pour entrer dans sa gloire ?»
27 Et, commençant par Moïse et parcourant tous les Prophètes, il leur interpréta dans toutes les Écritures 29, ce qui le concernait.

.

44 [...] Puis il leur dit : «Telles sont bien les paroles que je vous ai dites quand j'étais encore avec vous : il faut que s'accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes»
45 - Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures
46 - et il leur dit : «Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait et ressusciterait d'entre les morts le troisième jour,
47 - et qu'en son Nom le repentir en vue de la rémission des péchés serait proclamé à toutes les nations, à commencer par Jérusalem.


La croix n'a de sens que reliée à la crèche et à la résurrection 30. C'est ce Christ souffrant la mort ignominieuse de la croix, puis glorieux qui fera dire à PAUL :
.

PHILIPPIENS 2
«Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu.
7 Mais il s'anéantit lui-même, prenant condition d'esclave, et devenant semblable aux hommes. S'étant comporté comme un homme,
8 il s'humilia plus encore, obéissant jusqu'à la mort, et à la mort sur une croix !
9 Aussi Dieu l'a-t-il exalté et lui a-t-il donné le Nom qui est au-dessus de tout nom,
10 pour que tous, au nom de Jésus, s'agenouillent, au plus haut des cieux, sur la terre et dans les enfers,
11 et que toute langue proclame, de Jésus Christ, qu'il est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père»


Lequel PAUL dira également :
.

1CORINTHIENS 15
«14 Mais si le Christ n'est pas ressuscité, vide alors est notre message, vide aussi votre foi.
15 Il se trouve même que nous sommes des faux témoins de Dieu, puisque nous avons attesté contre Dieu qu'il a ressuscité le Christ, alors qu'il ne l'a pas ressuscité, s'il est vrai que les morts ne ressuscitent pas.
16 Car si les morts ne ressuscitent pas, le Christ non plus n'est pas ressuscité.
17 Et si le Christ n'est pas ressuscité, vaine est votre foi ; vous êtes encore dans vos péchés».


La résurrection est la clé de compréhension du messianisme. Celui qui ne reçoit pas la révélation de celle-ci ne peut croire en JÉSUS Messie d'Israël.
.

HÉBREUX 9 24-26
Le Christ n'est pas entré dans un sanctuaire construit par les hommes, qui ne peut être qu'une copie du sanctuaire véritable ; il est entré dans le ciel même, afin de se tenir maintenant pour nous devant la face de Dieu.
Il n'a pas à recommencer plusieurs fois son sacrifice, comme le grand prêtre qui, tous les ans, entrait dans le sanctuaire en offrant un sang qui n'était pas le sien ; car alors, le Christ aurait dû plusieurs fois souffrir la Passion depuis le commencement du monde. Mais c'est une fois pour toutes, au temps de l'accomplissement, qu'il s'est manifesté pour détruire le péché par son sacrifice.


On comprend alors mieux ce passage de MATTHIEU dans lequel les autorités religieuses expriment leur crainte d'une imposture :
.

MATTHIEU 27
62 Le lendemain, c'est-à-dire après la Préparation, les grands prêtres et les Pharisiens se rendirent en corps chez Pilate
63 et lui dirent : «Seigneur, nou nous sommes souvenus que cet imposteur a dit, de son vivant : «Après trois jours je ressusciterai 31
64 Commande donc que le sépulcre soit tenu en sûreté jusqu'au troisième jour 32, pour éviter que ses disciples ne viennent le dérober et ne disent au peuple : «Il est ressuscité des morts !» Cette dernière imposture serait pire que la première»


En conclusion, nous pouvons affirmer que : c'est la rencontre, dans l'Esprit et par l'Esprit, de JÉSUS vainqueur de la mort, qui nous ouvre à la pleine compréhension du Christ et de son salut pour le monde. Et cette compréhension implique la prise en compte de la double vocation messianique de JÉSUS, à savoir : Messie souffrant (ben Joseph) et glorieux (ben David).

Mais ne nous trompons pas, il n'y a aucune évidence humaine de ceci qui ne relève que de la foi, don de Dieu. C'est probablement pourquoi PAUL indique clairement dans l'épître aux galates comment il en est venu à cette foi en JÉSUS CHRIST :
.

GALATES 1
15 Mais quand Celui qui dès le sein maternel m'a mis à part et appelé par sa grâce daigna
16 révéler en moi son Fils pour que je l'annonce parmi les païens [...]


JÉSUS lui-même ne dit-il pas qu'on ne peut venir à lui si le Père ne nous donne lui-même cette foi.
.

JEAN 6 64-66
«Mais il en est parmi vous qui ne croient pas» Jésus savait en effet dès le commencement quels étaient ceux qui ne croyaient pas et qui était celui qui le livrerait. Et il disait : «Voilà pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui est donné par le Père» Dès lors, beaucoup de ses disciples se retirèrent, et ils n'allaient plus avec lui.


Et l'évangéliste JEAN confirme par ailleurs :
.

JEAN 12
37 Bien qu'il eût fait tant de signes devant eux, ils ne croyaient pas en lui,
38 afin que s'accomplît la parole dite par Isaïe le prophète : «Seigneur, qui a cru à notre parole? Et le bras du Seigneur, à qui a-t-il été révélé ?»
39 Aussi bien ne pouvaient-ils croire, car Isaïe a dit encore :
40 «Il a aveuglé leurs yeux et il a endurci leur coeur, pour que leurs yeux ne voient pas, que leur cœur ne comprenne pas, qu'ils ne se convertissent pas et que je ne les guérisse pas»



-------------------------------------------------------------
29. Pour un juif, en ce temps comme aujourd‘hui, les écritures ne sont pas seulement les textes écrits, mais également tous les
commentaires et interprétations de ces textes écrits, à savoir toute la tradition orale d‘Israël que l‘on retrouve dans les TARGUMS,
les MIDRASHIM et le TALMUD. On retrouve d‘ailleurs, dans ces textes issus de la mise par écrit de cette tradition, les expressions :
«il est écrit», «il est dit» «on a enseigné» pour signifier indifféremment ce qui a été dit comme ce qui a été écrit.
30. Voir en particulier : «La Crèche et la croix» (ÉDITH STEIN– SAINTE THÉRÈSE BÉNÉDICTE DE LA CROIX)
31 Ils avaient bien compris ce que JÉSUS avait annoncé lorsqu‘il affirmait reconstruire le temple en trois jours.
32 Le troisième jour est spirituellement important dans le Judaïsme. (Cf. Annexe I – LE TROISIÈME JOUR)
-------------------------------------------------------------
.
.
.
LES NOMS DU MESSIE
.
De nombreux noms ou (et) attributs sont utilisés pour le définir en plus des deux appellations Fils de Joseph» et «Fils de DAVID». La MISHNAH, les MIDRASHIM et le TALMUD sont riches en la matière.

Il est par exemple :

. = FILS DE L'HOMME en lien avec le livre de DANIEL

. = FILS D'EPHRAÏM qui à la fin des temps vaincra GOG ET MAGOG, et est identifié au Messie Ben Yosef, dans certains textes.

. LA LUMIÈRE en référence à ISAÏE 60-1 et DANIEL 2-22
.

ISAÏE 60
1 «Debout ! Resplendis ! Car voici ta lumière, et sur toi se lève la gloire de l’Éternel»

.

le TARGUM JONATHAN nous donne :
«Debout ! Resplendis ! Jérusalem. Car vient le temps de ton salut et la Majesté de l’Éternel t'est révélée »

.

DANIEL 2
22 33 «Lui qui révèle profondeurs et secrets connaît ce qui est dans les ténèbres, et la lumière réside auprès de lui»


Voici deux exemples de la tradition juive de l'identification du Messie à la lumière :
.

MIDRASH RABBAH – GENÈSE I:6
R. ABBA DE SERUNGAYYA dit :
«et la lumière réside auprès de lui» fait allusion au Messie royal.

.

MIDRASH RABBAH - LAMENTATIONS I:51
[...] R. BIBA DE SERGUNIEH dit : son nom est Nehirah ainsi qu'il est affirmé : «Lui qui révèle profondeurs et secrets connaît ce qui est dans les ténèbres, et la lumière (nehorah) réside auprès de lui». (DANIEL II,22) [...]


Ce qui nous relie à :
.

GENÈSE (13 et 4)
Dieu dit :
3 Que la lumière soit et la lumière fut.
4 Dieu vit que la lumière était bonne, etc.

.

TARGUM NEOPHITI
Et dit (la Parole de) 34 l'Éternel : «Que soit la lumière et fut la lumière à partir de la parole». Et la lumière vint devant Ya car bonne était la lumière. Et sépara la Parole de l’Éternel la lumière des ténèbres.

.

TARGUM PSEUDO JONATHAN
Et dit Dieu l'Éternel : «Que soit la lumière pour éclairer le monde et immédiatement, fut la lumière».


Des écrits juifs du moyen âge portent trace de cette ancienne tradition du Judaïsme :

On trouve dans le
.

MIDRASH PESIQTA RABBATI (IX° SIÈCLE) :
« Quelle est cette lumière qui tombe sur l'assemblée de DIEU ? Et il répond : c'est la lumière du Messie»


Et dans
.

YALQUT SHIMONI (XII°/XIII° SIÈCLE)
«C'est la lumière du Messie, comme écrit dans le PSAUME 36, 10
Dans ta lumière, nous voyons la lumière»,


Lorsque JÉSUS dit :
.

JEAN 8
12 «Je suis la lumière du monde. Qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie»

.

JEAN 9
5 «Tant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde»


Il semble affirmer sa messianité. Il est le Christ, le (second) 35 Sauveur.

. Le ROI MESSIE, (litt. le ROI OINT). On peut aussi lire le MESSIE ROYAL, le CHRIST ROI.

Jésus est pour nous le Roi de Gloire. Il est CHRIST ROI (MESSIE DIEU, DIEU SAUVEUR...) dont la gloire vient de la CROIX.

. LE TRIBUT , en référence à GENÈSE 49-1:10
.

GENÈSE 49
1 Jacob appela ses fils et dit : Réunissez-vous, que je vous annonce ce qui vous arrivera dans la suite des temps. [...]

.

10 Le sceptre 36 ne s'éloignera pas de Juda, ni le bâton de chef d'entre ses pieds, jusqu'à ce que le tribut lui soit apporté et que les peuples lui obéissent»


On trouve cette version araméenne du même verset dans le TARGUM ONKELOS
.

TARGUM ONKELOS
« La gouvernance ne s'écartera pas de la maison de JUDA ni le scribe de son fils, fils à jamais jusqu'à ce que vienne le Messie à qui est le royaume et auquel les païens obéiront»


Et dans le
.

TARGUM PSEUDO JONATHAN
Les rois ne passeront pas, ni la gouvernance, de la maison de JUDA, ni les scribes d.enseigner le droit de ses descendants, jusqu'aux jours où le Roi Messie viendra, le dernier de ses fils ; et en son Nom tous les peuples iront ensemble. Qu‘il est beau le Roi, le Messie que se lèvera dans la maison de JUDA ! Il a ceint ses reins, et est descendu, et a déployé la bataille contre ses adversaires, [...] ses vêtements, plongés dans le sang, sont comme le jus pressé d'une grappe. Qu'ils sont beaux les yeux du Roi Messie, aussi pure que le vin ! Il ne peut pas rechercher ce qui est impur, ni l'effusion de sang de l'innocent ; [...]


Cette interprétation courante du verset au temps de JÉSUS est reprise par les Maîtres du Judaïsme notamment dans le MIDRASH ci-après :
.

MIDRASH RABBAH - GENÈSE XCVIII:8
8. LE SCEPTRE NE S’ÉLOIGNERA PAS DE JUDA (XLIX, 10). (Ceci fait allusion à Makhir). NI LE BÂTON DE CHEF D'ENTRE SES PIEDS JUSQU’À CE QUE LE TRIBUT LUI SOIT APPORTE (Ceci fait allusion au Roi Messie) ET QUE LES PEUPLES LUI OBÉISSENT (YIKHATH) : il (le Messie) viendra et il posera une limite (makheh) aux dents des nations.


. BAR NAPHLI (Araméen de Palestine) FILS DE LA CHUTE en référence à AMOS 9 11
.

SANHÉDRIN 96b
R. NAHMAN dit à R. ISAAC : As-tu entendu dire quand viendrait Bar Naphli ? Qui est Bar Naphli répondit-il ? Le Messie répondit-il. Nommes-tu le Messie Bar Naphli ? Bien sûr répliqua-t-il, ainsi qu.il est écrit : «en ce jour je relèverai la tente de DAVID qui est tombée (ha nofoleth)» répondit-il.
R. JOHANAN dit alors : à l'époque (dans la génération) ou le Fils de DAVID (C'est à dire Messie) viendra, il y aura peu de sages, [...]


Le TARGUM PSEUDO JONATHAN des Prophètes nous dit pour ce verset d'AMOS :
.

TARGUM PSEUDO JONATHAN
«En ce temps là je relèverai la royauté de la maison de DAVID de sa chute»


-------------------------------------------------------------
33 DANIEL 2 20-22
Daniel prit la parole et dit : «Que soit le Nom de Dieu béni de siècle en siècle, car à lui la sagesse et la force.C'est lui qui fait alterner périodes et temps, qui fait tomber les rois, qui établit les rois, qui donne aux sages la sagesse et la science à ceux qui savent discerner.Lui qui révèle profondeurs et secrets connaît ce qui est dans les ténèbres, et la lumière réside auprès de lui».
34 Variante Yerushalmi
35 Dans la tradition juive le premier sauveur est MOSHÉ ; lequel annonça lui-même la venue d‘un second sauveur (Dt 18 18).
36 Comparer au Psaume 109 :

1. De David. Psaume. Oracle de Yhvh à mon Seigneur : «Siège à ma droite, tant que j'aie fait de tes ennemis l'escabeau de tes pieds»
2. Ton sceptre de puissance, Yhvh l'étendra depuis Sion, domine jusqu'au cœur de l'ennemi.
3. A toi le principat au jour de ta naissance, les honneurs sacrés dès le sein, dès l'aurore de ta jeunesse.
4. YHVH l'a juré, il ne s'en dédira point «Tu es prêtre à jamais selon l'ordre de MELCHISEDEK»
5. A ta droite, Seigneur, il abat les rois au jour de sa colère;
6. il fait justice des nations, entassant des cadavres, il abat les têtes sur l'immensité de la terre.
7. Au torrent il s'abreuve en chemin, c'est pourquoi il redresse la tête.

-------------------------------------------------------------
.
.
.
SYMBOLIQUE ET MESSIE

AU COMMENCEMENT ÉTAIT LA TORAH

Selon la tradition, la TORAH était présente à la création.

On retrouve dans le
.

TALMUD BBLY PES. 54A
Sept choses furent créées avant que l'Univers ai reçu l'existence. Ce sont :

la TORAH, la repentance, le Paradis, la Géhenne, le Trône de Gloire, le Sanctuaire et le nom du Messie.


Mais également dans le
.

MIDRASH RABBAH - GENÈSE I:1

1. R. OSHAYA commença (son commentaire ainsi) :

J'ÉTAIS A SES CÔTES COMME PRÉCEPTEUR (AMON), JE FAISAIS SES DÉLICES, JOUR APRÈS JOUR (PROVERBES VIII, 30).


AMON signifie TUTEUR ; AMON signifie COUVERT ; AMON signifie CACHE

Le narrateur est la TORAH (Sagesse) personnifiée, en référence au temps précédent la Création. La TORAH était avec Dieu comme avec un tuteur, élevée, comme c'était le cas, par le tout-puissant (Ceci équivaut à) ; il était couvert et caché.

Ceci peut signifier que les décrets de la TORAH furent inconnues jusqu‘à la Révélation au Sinaï, alors que certains d'entre eux sont restés cachées alors, c'est-à-dire que leurs motifs ne sont pas connus.

[...] Autre interprétation : AMON est un TRAVAILLEUR (UMAN).
.

TORAH
J'ai été l'outil de travail du Saint béni soit-Il. Dans la pratique humaine, lorsqu'un roi mortel construit un palais, il ne le crée pas avec sa propre compétence, mais avec la qualification d'un architecte. L'architecte en outre ne le crée pas dans sa tête, mais réalise des plans et des schémas afin de savoir comment organiser ses chambres et ses portes. Ainsi Dieu consulta la TORAH et créa le monde, aussi la TORAH déclare-t-elle : AU COMMENCEMENT DIEU CRÉA (I,1)


(COMMENCEMENT se réfère à la TORAH, comme dans le verset : YHVH M'A CRÉÉE, PRÉMICES DE SON ŒUVRE. (PROVERBES VIII, 22).

(Ici également le narrateur est la TORAH. Ainsi le verset est traduit : par le biais du commencement, à savoir la TORAH, Dieu créa, etc.)
.

MIDRASH RABBAH - GENÈSE I:4
4. AU COMMENCEMENT Dieu CRÉA. Six choses ont précédé la création du monde ; certaines d'entre elles ont été réellement créées, tandis que la création des autres était déjà envisagée. (Et, en règle générale, la contemplation et la sont identiques et simultanées avec Dieu) La TORAH et le Trône de Gloire furent créés. La TORAH, car il est écrit : YHVH M'A CRÉÉE, PRÉMICES DE SON ŒUVRE, AVANT SES ŒUVRES LES PLUS ANCIENNES. (PROVERBES VIII, 22).


(Le narrateur est la TORAH personnifiée, et les œuvres les plus anciennes signifie la Création) Le Trône de Gloire, ainsi qu'il est écrit : TON TRÔNE EST ÉTABLI DES L'ORIGINE, DEPUIS TOUJOURS, TU ES. (PSAUMES XCIII
2). La création des patriarches a été envisagée, car il est écrit : A LA PRIME SAISON, JE VIS VOS PÈRES (HOS. IX, 10).

(Je vis est probablement interprété comme j‘ai approuvé, c'est à dire J'ai décidé de les créer) [...] Je ne sais pas encore qui fut le premier, si la TORAH précéda le Trône de Gloire ou si le Trône de Gloire précéda la TORAH.
.

R. ABBA B. KAHANA dit :
La TORAH précéda le Trône de Gloire, car il est dit : YHVH M'A CRÉÉE, PRÉMICES DE SON ŒUVRE, AVANT SES ŒUVRES LES PLUS ANCIENNES. Ceci signifie, avant que soit écrit : Ton Trône est établi depuis toujours.

.

MIDRASH RABBAH - GENÈSE I:8
[...] La TORAH précéda (la création du monde) par six choses, à savoir : kedem (le premier), me-az (depuis les temps anciens), me-olam (depuis toujours), me-rosh (depuis le commencement) and mi-lekadmin (et pour toujours), qui compte pour deux. 37


.
.
.
AU COMMENCEMENT ÉTAIT L'ESPRIT DU MESSIE
.
Par ailleurs cette même tradition nous enseigne que l'Esprit de DIEU planant à la surface des eaux à la création, c'est l'Esprit du Messie. Ce qui signifie pour le Judaïsme que le Messie était présent à la création 38.

A ce sujet les TARGUMS nous enseignent :
.

NEOFITI ET ONKELOS
«Et l'Esprit de miséricorde de devant l’Éternel soufflait à la surface des eaux»

.

PSEUDO JONATHAN ET YERUSHALMI
«Et l'Esprit de miséricorde de devant Dieu soufflait à la surface des eaux»


Ce qui est repris dans les MIDRASHIM en l'attribuant au Messie.
.

MIDRASH RABBAH - GENÈSE II:4
[...] L'Esprit de Dieu au dessus est une allusion à «l'Esprit du Messie» comme on peut le lire : «Et l'Esprit de Dieu reposera sur lui» (ISAÏE XI-2). [...]

.

MIDRASH RABBAH - LÉVITIQUE XIV:1
«Et l'Esprit de Dieu était au dessus de la surface des eaux», c'est à dire «l'Esprit du Messie»



-------------------------------------------------------------
37 D‘où l‘on peut déduire qu‘elle fut, est et sera pour toujours. Ce sont les mêmes caractéristiques que celle de YHVH résumées dans l‘expression «HEYÉ ASHER HEYÉ».
38 Nous verrons plus loin qu‘il fut «créateur».
-------------------------------------------------------------




MEMRA DEYAH (PAROLE DE L'ÉTERNEL)
.
Les apparitions de YHVH décrites dans le TaNaKh posaient problème aux juifs pour qui voir YHVH ne peut que conduire à la mort. Afin de supprimer cette difficulté, les TARGUMS, traductions Araméennes de l'ANCIEN TESTAMENTt utilisées au cours de l'office synagogale dans la période intertestamentaire, se sont efforcé de remplacer le Nom de Dieu dans toutes ses apparitions à l'homme (théophanies) clairement explicitées dans le TaNaKh par des expressions utilisant le vocable «MEMRA» ou «PAROLE». Plus particulièrement, dans ces cas, ils ont remplacé l'expression «YHVH» par l'araméen «MEMRA» 39 = PAROLE = LOGOS 40.

On trouve par exemple, parmi un très grand nombre d'autres cas, les textes suivants (Voir en annexe V), les exemples issus du TARGUM ONKELOS :
.

TaNaKh (BIBLE HEBRAÏQUE)
Dt 1 32 : vous n'avez pas cru au Seigneur

Dt 9 3 : le Seigneur est un feu dévorant
Dt 5 5 : et mois je me tenais entre YHVH et
TARGUM ONKELOS

Dt 1 32 : vous n'avez pas cru à la Parole (MEMRA) du Seigneur
Dt 9 3 : la Parole (MEMRA) est un feu dévorant 41
Dt 5 5 : et mois je me tenais entre la Parole (memra) de YHVH et vous


-------------------------------------------------------------
39 EN ARAMÉEN DE PALESTINE
40 Le mot biblique «DAVAR» qui signifie PAROLE a pour équivalent grec «LOGOS» et araméen «MEMRA».
41 «Je suis venu allumer un feu sur la terre. Comme il me tarde…»
-------------------------------------------------------------




 [Sans+titre+19y.jpg]







PROLOGUE DE JEAN
.
Si, l'on intègre le concept MEMRA décrit ci-dessus avec le fait que JÉSUS est la TORAH Vivante, laquelle TORAH 43 personnifiée selon la tradition juive préexistait à toute création, affirmation inscrite entre autre, au traité PESAHIM 54a du TALMUD DE BABYLONE, on retrouve le prologue de JEAN.

Quand JEAN a écrit son évangile, il connaissait probablement cette tradition juive de l'utilisation du terme MEMRA, comme relation de Dieu avec les hommes. C'était une utilisation courante en son temps.

Quand il écrivait :
.

JEAN 1, 1-4
«Au commencement était le Verbe (mot identique aux mots MEMRA - DAVAR - LOGOS) et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu. Il était au commencement avec Dieu. Tout fut par lui, et sans lui rien ne fut. Ce qui fut en lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes»


il employait ce thème, comme le faisaient les auteurs des TARGUMS. En fait, s'il avait écrit en araméen, il aurait très probablement employé le mot «MEMRA».

En faisant ainsi il dépeignait le CHRIST comme étant de nature divine et messager de Dieu. Ce que l'on retrouve dans les paroles prononcées par le Père au Mont Tabor :
.

MATTHIEU 17 5
«Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur, écoutez-le»


Les juifs de l'époque de JEAN attribuaient six caractéristiques au MEMRA. JEAN, dans le premier chapitre de son évangile, a attribué chacune d'elles à JÉSUS en y ajoutant la dimension spécifique aux chrétiens de la personne divine du Fils.

Ces attributs sont :

1. Le MEMRA apparaît comme une personne identique à Dieu, même si du point de vue juif cela ne peut être, YHVH étant EHAD. En fait comme indiqué ci-dessus c'est un procédé de substitution destiné à remplacer Dieu qui ne peut-être vu sous peine de mourir.
.

JEAN 1:1
«et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu»


2. Le MEMRA a été l'instrument de la création, tout comme dans les textes rabbiniques la TORAH personnifiée aura un rôle identique.
.

JEAN 1:3
«Tout fut par Lui » et JEAN 1:10- «et le monde fut par lui»


3. Le MEMRA était l'instrument du salut
.

JEAN 1:12
«Mais à tous ceux qui l'ont accueilli, il a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom»


4. Le MEMRA était lié à la présence évidente de Dieu ou Théophanie afin de ne pas voir Dieu.
.

JEAN 1:14
«Et le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous»


5. Le MEMRA était celui qui fait alliance
.

JEAN 1:17
«Car la Loi fut donnée par Moïse ; la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ»


6. Le MEMRA était le révélateur de Dieu
.

JEAN 1:18
«Nul n'a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est tourné vers le sein du Père, lui, l'a fait connaître»


Ces attributs nous montre que probablement  JEAN suivait le modèle juif pour montrer que JÉSUS Verbe incarné de Dieu était celui présent dans les TARGUM , le MEMRA de Ya, afin d'affirmer sa démonstration selon laquelle JÉSUS était bien le Messie.

Tous ces points justifient l'affirmation de JÉSUS en
.

JEAN 8 57
[...] «Amen ! Amen ! Je vous le dis, avant qu'Abraham fût, JE SUIS ! 44»


-------------------------------------------------------------
44 Ce qui résume les trois affirmations suivantes issues de la tradition juive :
Avant qu'ABRAHAM fut, la TORAH vivante était.
Avant qu'ABRAHAM fut, le Verbe de YHVH était.
Avant qu'ABRAHAM fut, l‘Esprit du Messie était.
-------------------------------------------------------------




 



LA PAROLE DE YHVH PARTICIPA A LA CRÉATION
.
Selon les TARGUMS, la Parole de YHVH est a participé à la création.
.

TARGUM NEOFITI GENÈSE 1 1-3 1
Dès le commencement, LA PAROLE de YHVH, avec Sagesse créa, ET acheva les cieux et la terre.
2 La terre était déserte et chaotique, privée d'hommes et de bêtes, vide de toute culture de plantes et d'arbres. L'obscurité s'étendait sur la face de l'abime et un esprit d'amour de devant YHVH soufflait sur la face des eaux.
3 La Parole de YHVH dit : «Qu'il y ait de la lumière» et il y eut de la lumière selon la décision de sa Parole».

.

TARGUM JÉRUSALEM GENÈSE 1 27
«Et YHVH dit aux anges du service qui étaient devant Lui, ceux qui avaient été créés au second jour de la création du monde : «Faisons l'homme à notre image, à notre ressemblance; et qu'il soit maître des poissons de la mer, et toute la volaille qui est dans l'atmosphère du ciel, et sur le bétail, et sur toute la terre, et sur tous les rampants sur le terre. Et YHVH créa l'homme à sa ressemblance : (JÉRUSALEM. Et la Parole de YHVH créa l'homme à Sa Ressemblance, à la ressemblance de la PRÉSENCE DE YHVH il le créa, le mâle et son compagnon de joug IL les créa.) A l'image de YHVH il le créa, avec deux cent et quarante huit membres (GUEMATRIAH 248 = «ABRAHAM», «A L'IMAGE DE DIEU», «MISÉRICORDE» ), avec trois cent soixante cinq nerfs, et IL le recouvrit de peau et le rempli de chair et de sang. Mâle et femelle dans leur corps il les a créés. [...] Et ce fut le soir, et ce fut le matin, sixième jour».

.

EXODE (SHEMOT) 3 14-15
Dieu dit à Moïse : «Je suis celui qui est» Et il dit : «Voici ce que tu diras aux Israélites : JE SUIS m'a envoyé vers vous».


donne dans le
.

TARGUM DE JÉRUSALEM relatif à l'EXODE (SHEMOT) 3 14
«Et la Parole de YHVH dit à MOÏSE : Je suis celui qui a dit : «que le monde, soit !» et il fut ; et qui dans l'avenir doit lui dire «sois !» et il sera. Et Il dit : Ainsi tu diras aux enfants d'Israël, «JE SUIS m'a envoyé à vous»


Dans le TARGUM DES PSAUMES (TEHILLIM 33 6) il est dit que la Parole de YHVH était créatrice ainsi qu'il est écrit :
.

TARGUM DES PSAUMES (TEHILLIM 33 6)
«Par la Parole de YHVH ont été les cieux et par le souffle de sa bouche  50 créés tous leurs habitants»


-------------------------------------------------------------
50 RUHAR Également selon ces mêmes TARGUMS, c'est la Parole de YHVH qui fait Alliance avec ABRAHAM ainsi qu’il est écrit
-------------------------------------------------------------



LA PAROLE DE YHVH EST CELLE QUI FAIT ALLIANCE
.
Selon les TARGUMS, la Parole de YHVH établit l'Alliance Noachique ainsi qu'il est écrit :
.

TARGM ONKELOS GENÈSE 917
«C'est le signe de l'Alliance que je donne entre Ma Parole et entre vous, et entre chaque âme l'arc sera visible dans les nuages et je me souviendrai de mon alliance entre Ma Parole, et vous, et avec chaque âme vivante de toute chair ; et il n'y aura plus de nouveau les eaux d'un déluge pour détruire toute chair. Et l'arc sera dans les nuages, et je le verrai, comme souvenir de l'alliance perpétuelle entre La Parole du Seigneur et l'âme vivante de toute chair sur terre. Et le Seigneur dit, c'est le signe de l'Alliance qui j'ai établi entre Ma Parole et entre toute chair sur la terre»

.

PSEUDO JONATHAN - GENÈSE 9 17 :
«Dieu dit à NOÉ : C'est le signe de l'Alliance que je donne entre Ma Parole et entre vous, et entre chaque âme vivante qui est avec vous, et toutes les générations du monde. J'ai mis mon arc dans le nuage, et il doit être un signe de l'Alliance entre Ma Parole et la terre. Et il adviendra que, quand j'étendrai le nuage de Ma Gloire sur la terre, on verra l'arc en ce jour (temps), alors que le soleil ne sera pas caché (ou masqué) dans un nuage».

.

50 RUHAR
«Et je me souviendrai de Mon Alliance entre Ma Parole et vous ainsi que l'âme de toute chair, [...] pour rappeler l'alliance perpétuelle entre la Parole de YHVH et les âmes vivantes de toute chair étant sur le monde. Et le Seigneur dit à NOAH, C'est le signe de l'Alliance que j'ai convenue entre Ma Parole et toute chair étant sur la terre»


Également selon ces mêmes TARGUMS, c'est la Parole de YHVH qui fait Alliance avec ABRAHAM ainsi qu'il est écrit
.

TARGUM ONKELOS GENÈSE 17 7
«et j'établirai une alliance entre Ma Parole et toi, et je vais te faire croître énormément. [...] J'ai établi mon alliance avec toi, et tu seras le père d'une multitude de peuples, et ton nom ne sera plus connu comme Abram ; mais ton nom sera ABRAHAM, car père d'une multitude de peuples je t'ai établi (donné). [...]. Et j'établirai mon alliance entre Ma Parole et toi, et tes fils après toi perpétuellement pour les générations, pour être ton DIEU, et pour tes fils après toi. [...] C'est mon Alliance que vous garderez entre Ma Parole et vous et tes fils après toi : circoncire chaque mâle qui est parmi vous. Et vous circoncirez la chair de vos prépuces, et ce sera le signe de l'Alliance entre Ma Parole et vous».


Dans le
.

PSEUDO JONATHAN GENÈSE 17 7
«Et le Seigneur dit à ABRAHAM, Et tu observeras mon Alliance, toi et tes fils après toi dans leurs générations. C'est mon Alliance, qui vous suivrez entre Ma Parole et vous et vos fils après vous : Chaque mâle parmi vous devra être circoncis, même s'il n'a pas de père pour le circoncire. Et vous sont circoncirez la chair de vos prépuces, comme un signe de l'Alliance entre Ma Parole et vous».


Ce qui a été écrit dans
.

TARGUM ONKELOS
«que la Parole de YHVH fit une alliance avec ABRAHAM (AVRAHAM)»


est repris en
.

GALATES 3:16.
«Or c'est à Abraham que les promesses (l'Alliance) furent adressées et à sa descendance. L'écriture ne dit pas: «et aux descendants»


comme s'il s'agissait de plusieurs ; elle n'en désigne qu'un : et à ta descendance, c'est-à-dire le CHRIST»

-------------------------------------------------------------
50 Également selon ces mêmes TARGUMS le, c'est la Parole de YHVH qui fait Alliance avec ABRAHAM ainsi qu’il est écrit
-------------------------------------------------------------




 
LA PAROLE DE YHVH EST LE SAUVEUR ET LE SALUT DE LA MAISON DE JACOB
.
Selon les TARGUMS, la Parole de YHVH est le Sauveur et le salut de la maison de JACOB ainsi qu'il est écrit :
.

TARGUM JONATHAN, GENÈSE 49:18
«Votre père JACOB a dit : Mon âme n'attend pas le salut tels comme l'a écrit GIDÉON, le fils de JOASH, pour qui il était tout sauf temporel ; ni un salut comme celui de SAMSON, qui était seulement transitoire ; mais ce SALUT que tu as promis pour l'avenir, à ton peuples les enfants d'Israël, PAR TA PAROLE ; en ton salut mon âme espère»

.

TARGUM JONATHAN, ISAIAH 45:17, 25
«Mais Israël sera sauvé par la Parole de YHVH pour un salut éternel. Par la Parole de YHVH toute la descendance d'Israël sera justifiée»

.

TARGUM JONATHAN, OSÉE 1:7
«Mais j'aurai pitié de la maison de JUDAH, et je les sauverai par LA PAROLE DE YHVH, leur DIEU»


De nombreux passages de l'écriture dans l'Ancien Testament et le Nouveau Testament confirment ce qui est écrit dans les TARGUMS, que la Parole de YHVH est à la foi le Sauveur et le Salut du DIEU d'Israël pour la totalité de la maison de JACOB.






LE MESSIE EST CELUI QUI ÉCRASERA LA TÊTE DU SERPENT COMME PROPHÉTISÉ DANS GENÈSE 3 15
.
.

TARGUM DE JONATHAN
«Et ils feront finalement la paix aux jours du Messie-Roi»


Pour cette interprétation, le TARGUM joue sur les mots AGEV = TALON», et IQVAH = FIN que si la progéniture de la femme observe la loi ils seront en mesure d'écraser la tête du serpent :

«Et ils feront finalement la paix aux jours du Messie-Roi».

Le TARGUM DE JÉRUSALEM attire l'attention sur la fin des temps quand il interprète le verset comme : «il fera la paix à la fin, à l'issue de la fin des jours, aux jours du roi Messie» Le mot Araméen pour «FAIRE LA PAIX», shefiyuta, ressemble au mot hébreu pour l'«ÉCRASEMENT», yeshufchah, et certain spécialistes de l'araméen accepterait la traduction, «en conclusion, aux jours du roi Messie, il sera blessé au talon»

C'est en accord avec
.

PSAUME 22, 16
«ils ont percé mes mains et mes pieds».

.

ZACHARIAH13:6
«Que sont ces blessures entre vos mains ?» et il répondra, «elles m'ont été infligées dans la maison de mes amis»

.

LE SERPENT D'AIRAIN NOMBRES 21 8
«et YHVH lui répondit : «Façonne-toi un Brûlant que tu placeras sur un étendard. Quiconque aura été mordu et le regardera restera en vie»


L'interprétation la plus courante de ce verset parmi les rabbins est illustrée par celle connue sous l'appellation
.

INTERPRÉTATION JONATHAN
«Ils seront guéris (de la morsure du serpent)» signifie qu'ils recevront un antidote, des moyens pour la «paix et la sécurité», ce qui signifie «faites la paix».

«il sera leur guérisseur à l'avenir, aux jours du Messie» signifiant qu'il y aura paix et repos».


Très tôt le serpent a eu sa place dans l'exégèse de l'espérance Messianique (Cf. la bénédiction de JACOB GENÈSE 49). Pendant l'errance au désert Moïse fit un serpent de bronze, qui guérissait les personnes des morsures du serpent quand elles le regardaient 51.
.

TARGUMS JONATHAN et JÉRUSALEM du serpent de bronze
[…] «Et les gens pensaient (honteusement) dans leur coeur, et parlèrent contre la Parole de DIEU, et se querellèrent avec Moïse, en disant : Pourquoi nous as-tu fait sortir d’Égypte pour mourir au désert ; car il n'y a ni pain ni eau, et notre âme est las de la manne, cette nourriture légère ?

Alors une «bath-kol 52» tomba du haut des cieux, et parla : «Que chaque homme vienne et voit tout le bien que j'ai fais pour le peuple que j'ai fais sortir d’Égypte. J'ai fait descendre la manne du ciel pour eux, et maintenant ils se détournent et murmurent contre moi. Pourtant, le serpent, que dans les jours du début du monde, j'ai condamné à avoir la poussière pour nourriture, n'a pas murmuré contre moi : mais mon peuple, ils sont murmurés contre leur nourriture.

Aussi, que les serpents qui ne se sont pas plaints de leur nourriture viennent et mordent les personnes qui se plaignent».

Alors, la Parole du Seigneur envoya les serpents basilics, et ils mordirent le peuple, et une grande multitude du peuple d'Israël mourut.

.

TARGUM JÉRUSALEM
La «bath kol» sorti du centre de la Terre, et une voix se fit entendre depuis les hauteurs : «Voyez vous tous les hommes, voyez et écoutez, vous tous enfants de la chaire. Le Serpent que j'ai maudit au commencement, et à qui j'ai dis, la poussière sera ta nourriture, ne s'est pas plaint de sa nourriture. J'ai conduit mon peuple libre hors d’Égypte, et fais descendre la manne du ciel  ; j'ai fais venir le cailles sur eux, et le puits pour jaillir des profondeurs ; mais encore maintenant ils se plaignent de Moi à cause de la manne, et disent que leurs âmes font grief à ce pain léger.

Alors que le serpent qui ne s'est pas plaint de sa nourriture vienne et morde ce peuple qui murmure contre sa nourriture».

Alors la Parole du Seigneur envoya des serpents brûlants, et ils mordirent le peuple, et une grande partie d'Israël mourut.

.

Et le peuple vint à MOÏSE, et lui dit : «Nous avons péché par la pensée et la parole contre la gloire de la Shekinah du Seigneur, et en nous opposant à toi. Prie-le Seigneur de retirer cette plaie des serpents». Et MOÏSE pria pour le peuple.

Et le Seigneur dit à MOÏSE : «Fais-toi un serpent de bronze, et place leu en hauteur ; et il adviendra que lorsqu'un serpent mordra quelqu'un, s'il regarde vers lui, alors il vivra, si son cœur se tourne vers le Nom de la Parole du Seigneur». Et MOÏSE fit un serpent de bronze, et le plaça en hauteur ; et il advint que, lorsqu'on était mordu par un serpent, et que l'on regardait le serpent de bronze, et qu'on tournait son cœur vers le Nom de la Parole du Seigneur, on vivait.

.

TARGUM JÉRUSALEM
Et MOÏSE fit un serpent de bronze, et le plaça en hauteur ; et ainsi quand quelqu'un était mordu par un serpent, et qu'il tournait sa face en prière vers son Père dans les cieux, tout en regardant le serpent de bronze, il vivait.


NOTA :

2 ROIS 18 4 rapporte comment HEZEKIAH détruisit ce talisman qui c'était substitué au culte de la vraie religion 53 : «Il a brisé en morceaux le serpent en bronze que MOÏSE avait fait, car jusqu'à ce temps les israélites brulaient de l'encens devant lui. On le nommait «NEHUSHTAN» (un morceau de laiton).

-------------------------------------------------------------
51 «Qui regarde vers lui resplendiras»
52 Littéralement : FILLE DE LA VOIX = VOIX DIVINE.
53 L'idolâtrie se niche partout si l‘on n‘y prend garde.
-------------------------------------------------------------




IL DESCEND DE PHARES, LE FILS DE JUDA
.
.

1 R. BEREKIAH dit au nom de R. SAMUEL B. NAHMAN
Bien que ces choses aient été crées en plénitude, (Du fait que TOLEDOTH contienne un waw, on en déduit qu‘elles furent crées en plénitude) elles furent entachées lorsque ADAM pécha, et elles ne retrouveront pas leur perfection, jusqu'à ce que vienne le fils de PHARES (à savoir le Messie). […].

.

MIDRASH RABBAH - GENÈSE LXXXV:1
[…] «AVANT D'ÊTRE EN TRAVAIL ELLE A ENFANTE» et JUDA était occupé à trouver femme, alors que le Saint Unique béni soit-il, créait la lumière du Messie


d'où :
.

ISAÏE LXVI, 7
«ET IL ARRIVA, VERS CE TEMPS-LA», etc. (de l'union de Juda avec Tamar objet de ce chapitre, le Messie finalement devait jaillir.). «AVANT D'ÊTRE EN TRAVAIL ELLE A ENFANTE, AVANT QUE VIENNENT LES DOULEURS ELLE A ACCOUCHE D'UN GARÇON»

[…] Avant que ne soit né le dernier qui mettra (Israël) en esclavage, le premier rédempteur est né, ainsi qu'il est écrit : «ET IL ARRIVA, VERS CE TEMPS-LA»


(Avant que ne soit né le premier qui mettra en esclavage (sc. Pharaon), le dernier rédempteur est né (le Messie, dont l'avènement est déjà préparé. 54)

Les évangélistes affirment, chacun dans sa généalogie, que JÉSUS descend de PHARES. Nous trouvons par exemple :
.

MATTHIEU 1 2
Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères,
3 Juda engendra Pharés et Zara, de Tamar, Pharés engendra Esrom, Esrom engendra Aram, […].


-------------------------------------------------------------

54 «Avant qu'ABRAHAM fut, JE SUIS»
-------------------------------------------------------------









CHEVAUCHANT UN ÂNE, AINSI QUE PROPHÉTISÉ
.
.

ZACCHARIE 9 9
[…] «Voici que ton roi vient à toi : il est juste et victorieux, humble, monté sur un âne, sur un ânon, le petit d'une ânesse»

.

TALMUD - BERACHOTH 56b
«Si quelqu'un voit un âne dans un rêve, il doit espérer le salut car il est dit : «Voici que ton roi vient à toi : il est juste et victorieux, humble, monté sur un âne».

.

TALMUD - SANHÉDRIN 98a
[…]«R. ALEXANDRI
R. JOSHUA B. LEVI montra une contradiction. Il est écrit : «en son temps, (le Messie viendra)»,

alors qu'il est également écrit :

«Moi, YHVY, en temps voulu j'agirai vite» (ISAÏE 60 22) S'ils sont méritants, j'agirai vite, sinon (il viendra) au temps prévu. R. ALEXANDRI dit : R. JOSHUA oppose deux versets: il est écrit : «Voici, venant sur les nuées du ciel, comme un Fils d'homme» ( DANIEL 7 13). Ailleurs il est écrit : «Voici que ton roi vient à toi: il est juste et victorieux, humble, monté sur un âne, sur un ânon, le petit d'une ânesse» ( ZACCHARIE 9 9 ) S'ils sont méritants, (il viendra) sur les nuées du ciel, si non, humble et chevauchant un âne. […]

.

RACHI - l'EXODE 4 20
«MOÏSE prit sa femme et son fils, les fit monter sur un âne et s'en retourna au pays d’Égypte. MOÏSE prit en main le bâton de Dieu» :

«L‘âne particulièrement destiné à cet effet. C‘est l‘âne qu‘avait sellé ABRAHAM pour le sacrifice d‘ISAAC 55. C‘est l‘âne sur lequel apparaîtra un jour le Roi Messie, ainsi qu‘il est dit : «Un humble monté sur un âne» 56


Comparer à :
.

LUC 19 35-39
«Ils l'amenèrent donc à Jésus et, jetant leurs manteaux sur l'ânon, ils firent monter Jésus. Et, tandis qu'il avançait, les gens étendaient leurs manteaux sur le chemin. Déjà il approchait de la descente du mont des Oliviers quand, dans sa joie, toute la multitude des disciples se mit à louer Dieu d'une voix forte pour tous les miracles qu'ils avaient vus. Ils disaient : «Béni soit celui qui vient, le Roi, au nom du Seigneur ! Paix dans le ciel et gloire au plus haut des cieux !»

Quelques Pharisiens de la foule lui dirent : «Maître, réprimande tes disciples. Mais il répondit : «Je vous le dis, si eux se taisent, les pierres crieront»

.

JEAN 12 12-15
«Le lendemain, la foule nombreuse venue pour la fête apprit que Jésus venait à Jérusalem ; ils prirent les rameaux des palmiers et sortirent à sa rencontre et ils criaient : «Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur et le roi d'Israël !»

Jésus, trouvant un petit âne, s'assit dessus selon qu'il est écrit :
Sois sans crainte, fille de Sion : voici que ton roi vient, monté sur un petit d'ânesse».


-------------------------------------------------------------
55 Il y a un lien très serré entre GENÈSE 22 (Sacrifice d’ABRAHAM) et la tradition concernant le Messie.(Cf. Annexe V)
56 Cf. : MATTHIEU 21,5 : «Une lecture midrashique de ZACCHARIE 9,9» – Madeleine TARADACH ; «Évangile et tradition rabbinique» – Michel Remaud (chap. III)
-------------------------------------------------------------














LA VIGNE
.
.

TALMUD - BERACHOTH57a GENÈSE 49 11). 57
Si quelqu'un voit une vigne de choix, il doit rechercher le Messie, car il est dit, «Il lie à la vigne son ânon, au cep le petit de son ânesse, il lave son vêtement dans le vin, son habit dans le sang des raisins»


Ce verset fait référence au Messie pour la tradition juive.
-------------------------------------------------------------
57 Le verset qui précède ce verset est le suivant :

«Le sceptre ne s'éloignera pas de JUDA, ni le bâton de chef d'entre ses pieds, jusqu'à ce que le tribut lui soit apporté et que les peuples lui obéissent.»

Or nous avons vu ci-dessus que ce verset prophétise la venue du Messie.
-------------------------------------------------------------












IL DONNERA UNE NOUVELLE TORAH 58
.
.

MIDRASH RABBAH - GENÈSE XCVIII:9
[…] «IL LAVE SON VÊTEMENT DANS LE VIN», signifie dans du vin blanc. «SON HABIT DANS LE SANG DES RAISINS», signifie dans du vin rouge.

.

R. NEHEMIAH INTERPRÊTE
«IL LIE IRO (SON ANON) A LA VIGNE» signifie :

Lui (DIEU) lie à la vigne (sc. Israël) IRO, ce qui fait allusion à : LA VILLE (HA IR) que j'ai choisi.

«AU CEP LE PETIT DE SON ÂNESSE (BENI ATHONO) A UNE VIGNE DE CHOIX signifie : LES FILS (moralement) (BANIM ETHANIM) en jailliront.

.

LES MAÎTRES INTERPRÊTENT
«MOI, (dit DIEU), je suis lié à la vigne, une vigne de choix (Israël).
Son ânon et son poulain relie à : quand viendra celui dont il est écrit : «HUMBLE, MONTE SUR UN ÂNE, SUR UN ÂNON, LE PETIT D'UNE ÂNESSE»

IL LAVE SON VÊTEMENT DANS LE VIN (ZACH. IX, 9), implique qu'il (le Messie) composera pour eux les mots de la TORAH (Il donnera un nouveau sens et de nouvelles interprétations pour la TORAH) ;

SON HABIT DANS LE SANG DES RAISINS – il corrigera leurs erreurs (Il indiquera leur mauvaise compréhension de la TORAH (v. infra. XCIX, 8).

.

R. HANIN
«Dans le futur, Israël n'aura pas besoin qu'on lui enseigne la TORAH royale du Messie, car il est dit : IL SERA RECHERCHE PAR LES NATIONS (ISAÏE XI, 10), mais pas par Israël (Il indiquera leurs mauvaises compréhension de la TORAH (v. infra. XCIX, 8)). S'il en est ainsi, pourquoi le Roi Messie vient-il et que fera-t-il ? Il viendra rassembler les exilés d'Israël et leur donner (aux Gentils) trente préceptes ainsi qu'il est dit : «JE LEUR DIS ALORS : «SI CELA VOUS SEMBLE BON, DONNEZ-MOI MON SALAIRE, SINON N'EN FAITES RIEN» ILS PESÈRENT MON SALAIRE : 30 SICLES D'ARGENT» (ZACH. XI, 12). […]

.

MIDRASH RABBAH - ÉCCLESIASTE XI: 7 7
[…] La TORAH qu'un homme apprend en ce monde EST VANITÉ en comparaison de la TORAH (qui sera apprise aux jours) du Messie.


Mais la tradition juive précise bien que cette nouvelle TORAH ne supprime en rien la TORRAH de MOÏSE, ce que nous rapportent les évangélistes :
.

MATTHIEU 5 17-19
«N'allez pas croire que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir 59.
Car je vous le dis, en vérité : avant que ne passent le ciel et la terre, pas un i 60, pas un point sur l'i, ne passera de la Loi, que tout ne soit réalisé.
Celui donc qui violera l'un de ces moindres préceptes, et enseignera aux autres à faire de même, sera tenu pour le moindre dans le Royaume des Cieux ; au contraire, celui qui les exécutera et les enseignera, celui-là sera tenu pour grand dans le Royaume des Cieux».

.

Luc 10 25
«Et voici qu'un légiste se leva, et lui dit pour l'éprouver : Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ?» Il lui dit : «Dans la Loi, qu'y-a-t-il d'écrit 61 ? Comment lis-tu ?» Celui-ci répondit : «Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit ; et ton prochain comme toi-même 62»-- «Tu as bien répondu, lui dit Jésus ; fais cela et tu vivras»


Tous ces éléments concernant la pérennité de la TORAH enseignés par JÉSUS sont confirmés par la littérature rabbinique.
.

MIDRASH RABBAH – CANTIQUE V 12
NOIRES COMME LE CORBEAU.
R. ALEXANDRI B. HADRIN et R. ALEXANDRI QAROBA
Tous les habitants de la terre voudraient-ils joindre leurs efforts pour rendre blanche l'aile d'un corbeau, qu'ils n'y parviendraient pas. De même si tous tentaient d‟enlever un YOD, la plus petite lettre, à la TORAH, ils n'y parviendraient pas.
D'où le savons-nous ? Du cas de SALOMON. Il voulut changer un YOD à la TORAH et un accusateur s'éleva contre lui. Qui l'accusa ?

.


R. YEHHOSHU A B. LEVI
La lettre YOD du mot YARBE l'accusa. (SALOMON affirma que lui pourrait multiplier (YARBE) le nombre de ses femmes sans pécher).

.


R. SHIM'ON B. YOHAÏ
Le livre du DEUTÉRONOME monta se prosterner devant le Saint béni soit-il et déclara : Souverain de l'univers, tu as écrit dans la loi qu'un testament même partiellement modifié, devient entièrement nul. Or le Roi SALOMON souhaite retrancher un YOD de la TORAH.
Le Saint béni soit-il répondit : SALOMON et beaucoup d'autres comme lui passeront, mais pas un YOD de la TORAH ne tombera. 63

.


MIDRASH RABBAH – CANTIQUE V 13
R. YEHOSHU A B. QORHA
La lettre YOD figurant dans le nom de SARA monta se prosterner devant le Saint Béni soit-il et déclara : Souverain de l'univers, tu m'as retranché du nom de cette femme Juste, la femme d'ABRAHAM le Juste, et tu l'appelas SARAH. Dieu répondit : Jusqu'à présent tu figurais à la fin du nom d'une femme.
Désormais je vais te mettre au début du nom d'un homme, du plus juste des hommes de ce monde, d'où le verset : MOÏSE donna à HOSHÉ'A, Fils de NUN, le nom de YÉHOSHU'A 64 (NOMBRES 13,16)

.


TALMUD - SANHÉDRIN 107a
[…] Si le (simple) YOD que j'ai enlevé de SARA (, quand son nom a été changé en SARAH ,) cria constamment (pour protester) durant de nombreuses années jusqu'à ce que vint Joshua et que je l'ai ajouté à son nom, ainsi qu'il est écrit : PUIS MOÏSE DONNA A HOSHEA, FILS DE NUN, LE NOM DE YEHOSHUA : (NOMBRES XIII, 16 ; changeant alors en ) […]

.


TALMUD - MENACHOTH 29a
[…]MÊME UNE LETTRE (IMPARFAITE) PEUT INFIRMER LE TOUT 65. N‟est-ce pas évident ? (Cette lettre imparfaite peut infirmer le tout. Car la loi exige une écriture parfaite dans les rouleaux de la loi, les tefillin, et la mezuzah). RAB JUDA répondit au nom de RAB, Il faut enseigner la loi en respectant la lettre YOD. (C'est-à-dire, même le plus petit manquement à la lettre YOD la rend invalide) Cela aussi n‟est-il pas évident ?


-------------------------------------------------------------
58 Non pas nouvelle par son contenu, mais nouvelle dans la façon de l'interpréter
59 Note de Soeur Jeanne d‘Arc :
Une parole de Jésus, dont, fait exceptionnel, la tradition rabbinique a gardé – fût-ce dans un contexte de dérision – un écho en araméen : TALMUD DE BABYLONE, B SHAB 116b.
Jésus vient accomplir, c'est-à-dire qu‘il réalise les annonces et les préparations de l‘Ancienne Alliance. Mais aussi il accomplit la loi (TORAH) en menant chaque commandement à son point le plus parfait. C‘est ce que va montrer toute la suite du chapitre. Et donc il faut les observer jusqu‘au plus petit, dans le sens de cet accomplissement.
60 Il faut y voir la lettre YOD Cf. les textes traditionnels relatifs à ce sujet.
61 JÉSUS renvoie le légiste à la TORAH
62 Il n‘y a pas, dans le judaïsme, d‘amour de DIEU sans l‘amour du prochain.
63 Comparer à :
Les écrits passeront mais ma parole ne passera pas.
Pas un yota…
64 Rappelons que YEHOSHU'A (JOSUÉ est le même nom que YESHU'A (JÉSUS).
Par ailleurs, pour la traduction juive, Myriam soeur de MOSHÉ et d‘AARON, était la vierge d‘Israël, la «ALM‘A» d‘Israël, et enfanta spirituellement YEHOSHU'A. Parallèle saisissant avec l‘enseignement des évangiles.

65 En hébreu, la moindre déformation de certaine lettres peut changer la lettre et ainsi changer le texte . Tel par exemple :
Le et le , le et le , le et le De plus la suppression d‘un YOD dans un verbe peut changer l‘inaccompli en accompli. Ces éléments relatifs aux lettres hébraïques expliquent.. la rigueur des rabbins, encore de nos jours, à l‘encontre du travail des scribes dans la rédaction des rouleaux de la TORAH. Cf. en particulier «Evangile et tradition rabbinique » – Michel Remaud (chap. II) .
-------------------------------------------------------------

https://lh4.googleusercontent.com/-zx9PDpOdnS4/S03a6dl1wGI/AAAAAAAABFY/j1YT_5JehRM/s197/FRSE%2520OR2.jpg

Aucun commentaire: