Gadget

Ce contenu n'est pas encore disponible en cas de connexion chiffrée.

vendredi 14 octobre 2011

GOUVERNEMENT MONDIAL : EST-CE BIEN CATHOLIQUE ?

CE SUJET AINSI QUE LES SUJET PLUS POLITIQUES ONT DÉMÉNAGÉ SUR LE BLOG «RIPOUX DE LA RÉPUBLIQUE»

8 commentaires:

Rémi de la garde des trois Blancheurs a dit…

Mr. le bloggeur, vous devriez lire plus attentivement le texte du pape Benoit XVI que vous citez ««CARITAS IN VERITATE N° 67»» le pape n'appelle pas à un gouvernement mondial avec des valeurs franc-maçonnique mais sachant bien que ce gouvernement avance à grand pas, il propose que soit inscrite dans la charte de ce gouvernement mondial des valeurs chrétiennes, c'est son boulot après tout que de proposer que les instances mondiales adhèrent aux valeurs chrétiennes. Avant d'accuser le pape vous devriez mieux lire ce texte.

Et au sujet du second document dont vous faites mention soit celui du Conseil pontifical Justice et paix, ce document a été critiqué fortement par le Cardinal Bertone et l'Oservatore romano, voir l'article sur ce lien : http://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/1350080?fr=y

Il est certain que beaucoup de franc-maçons ont infiltrés l'Église mais ils ne sont pas à sa tête.

PROPHETES ET MYSTIQUES a dit…

Oui bien sur, je connais ce texte :
http://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/1350080?fr=y

mais il ne parvient pas à éclairer la confusion des fidèles, jetés dans le trouble depuis «CARITAS IN VERITATE N° 67»

Si l'Eglise ne veut pas connaitre, dans quelques années, les mêmes turpitudes que dans "les affaires de pédophilie", il va lui falloir, avec courage, corriger ses relations ambigües avec les francs-maçons et leur prosélitisme pour le gouvernement mondial à l'intérieur même de ses centres d'enseignement (voir le COLLEGE DES BERNARDINS).... sinon, on risque un jour de payer très cher nos silences et notre lâcheté

Rémi de la garde des trois Blancheurs a dit…

Les fidèles qui sont troublé par caritas in veritate auraient intérêt à mieux étudier ce sujet plutôt qu'à voir de la conspiration partout, depuis quand un pape n'a plus le droit d'influencer en bien les autorités mondiales, faudrait-il qu'il se taise parce que certains individus souffrent de paranoïa.

L'Église a condamnée la franc-maçonnerie et la condamne encore aujourd'hui, c'est pourtant bien clair dans ce texte récent, alors si certains ne comprennent pas et refusent ce texte, ils en subiront les conséquences devant Dieu.

http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/documents/rc_con_cfaith_doc_19831126_declaration-masonic_fr.html



CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI

DÉCLARATION SUR L’INCOMPATIBILITÉ ENTRE L’APPARTENANCE À L’ÉGLISE ET LA FRANC-MAÇONNERIE

On a demandé si le jugement de l’Eglise sur les associations maçonniques était changé, étant donné que dans le nouveau Code de droit canonique il n’en est pas fait mention expresse, comme dans le Code antérieur.

Cette Congrégation est en mesure de répondre qu’une telle circonstance est due au critère adopté dans la rédaction, qui a été suivi aussi pour d’autres associations également passées sous silence parce qu’elles sont inclues dans des catégories plus larges.

Le jugement négatif de l’Eglise sur les associations maçonniques demeure donc inchangé, parce que leurs principes ont toujours été considérés comme inconciliables avec la doctrine de l’Eglise, et l’inscription à ces associations reste interdite par l’Eglise. Les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la sainte communion.

Les autorités ecclésiastiques locales n’ont pas compétence pour se prononcer sur la nature des associations maçonniques par un jugement qui impliquerait une dérogation à ce qui a été affirmé ci dessus, dans la ligne de la déclaration de cette Congrégation du 17 février 1981 (cf. AAS 73, 1981, p. 240-241: DC 1981, n° 1805, p. 349. Voir aussi la déclaration de l’épiscopat allemand du 12 mai 1980, DC 1981, n° 1807, p. 444-448).

Le Souverain Pontife Jean-Paul II, dans l’audience accordée au cardinal préfet soussigné, a approuvé cette déclaration, qui avait été délibérée en réunion ordinaire de la Congrégation, et en a ordonné la publication.

A Rome, au siège de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, le 26 novembre 1983.

Joseph, card. RATZINGER
Préfet

+ Fr. Jérôme Hamer, O.P.
Secrétaire

PROPHETES ET MYSTIQUES a dit…

"Les fidèles qui sont troublé par caritas in veritate auraient intérêt à mieux étudier ce sujet plutôt qu'à voir de la conspiration partout"

Si après l'avoir éudié, vous l'avez parfaitement compris.... félicitations ! Vous êtes vraissemblablement beaucoup plus intelligent que le CONSEIL PONTIFICAL «JUSTICE ET PAIX» et la direction du COLLEGE DES BERNARDINS



"depuis quand un pape n'a plus le droit d'influencer en bien les autorités mondiales"

On est également en droit de se demander, qui influence qui ?

PROPHETES ET MYSTIQUES a dit…

ZENIT qui écrit :

"Une Banque centrale mondiale…

« Justice et paix » propose ainsi la création d’une Autorité publique mondiale « super partes » qui serait au service du « bien commun » universel et des institutions adéquates. Le document évoque notamment l’importance d’une « Banque centrale mondiale » à l’instar de la « Banque centrale européenne », qui permettrait de garantir pour tous un système économique et financier « stables » en « réglementant le flux et le système des échanges monétaires, à la manière des Banques centrales nationales »."

.... n'a visiblement rien compris non plus puisque c'est la TRILATERALE qui compose le cartel des banques

PROPHETES ET MYSTIQUES a dit…

Voilà ce qui résulte de cette confusion :
"L’exhibition de la façade séduisante de la franc-maçonnerie se poursuit donc en Haute-Savoie pour reprendre à sa manière et sans le dire, des thèmes actuellement chers à Benoît XVI (relire caritas in veritate) "
http://www.chretiente.info/201111090920/la-franc-maconnerie-sexhibe-a-seynod/

Unknown a dit…

Que devons nous retenir de tout cela ?
Dans quel monde somme nous ?

soumco abou.f a dit…

Que devons nous retenir de tout cela ?
Dans quel monde somme nous ?