Dewtube Flash Player - Play FLV video. Blogger Gadget

jeudi 22 avril 2010

PÉDOPHILIE...DES CATHOLIQUES ?... ET LES AUTRES ?



PÉDOPHILIE...... DES CATHOLIQUES ? ...... ET LES AUTRES ?

.
.
.
Dans la réponse à une question écrite du député UMP LOUIS GUÉDON au gouvernement parue mi-avril 2010 au Journal Officiel, on peut lire les chiffres suivants au sujet des actes de vandalisme durant l’année 2008 :
. Atteintes aux sites israélites : 6 ;
. Atteintes aux sites musulmans : 13 ;
. Atteintes aux sites chrétiens : 266.
.
.
.
DES CHIFFRES
.
80 à 90% des cas d'abus sexuels se passent dans la famille», et «c'est un gros problème de société», a déclaré la secrétaire d’État autrichienne pour la famille, CHRISTINE MAREK, selon l'agence catholique autrichienne «kathpress». ZENIT
.
Mais sur la base des enquêtes etdes étudesmenées par des dénominations différentes au cours des 30 dernières années, les experts qui étudient la maltraitance des enfants disent qu'ils ne voient guère de raison de conclure que l'abus sexuel est avant tout un problème catholique. «Nous ne voyons pas dans l’Église catholique plus de problèmes qu'alleurs», a déclaré ERNIE ALLEN, président de la National Center for Missing & Exploited Children.  
.
«Je peux vous dire sans hésitation que nous avons vu des cas dans de nombreuses dénominations religieuses, qu'ils soient évangélistes, ministres ordinaires, rabbins ou autres»

Depuis le milieu des années 1980, les compagnies d'assurance ont couvert l'inconduite sexuelle comme risque sur l'assurance-responsabilité, et leurs propres études indiquent que les églises catholiques ne sont pas plus à risque que d'autres congrégations. Les compagnies d'assurance qui couvrent toutes les confessions, comme l'une des compagnies pour la gestion des risques, qui a plus de 40.000 clients d'églises, ne charge pas les églises catholiques de primes plus élevées. «Nous ne voyons pas grande différence dans le taux d'incidence d'une confession à l'autre», explique SARAH BUCKLEY, vice-président adjoint des communications d'entreprise. «C'est assez, semblable pour toutes les confessions» Il en est ainsi depuis des décennies. Bien que la société ait connu une légère hausse de ces revendications pour tous types d'églises à l'époque du scandale des 2002 US catholique d'abus sexuels, ÉRIC SPACICK, haut responsable chargé du risque des églises, dit «ça a été assez stable depuis» En moyenne, la société indique que 80 pour cent des demandes d'inconduite sexuelle qu'ils reçoivent de toutes les confessions concernent l'abus sexuel d'enfants. En conséquence, les contrats d'assurance concernant les enfants d'église sont plus élevée, dit-il.
[...]
«La plupart des agresseurs d'enfants ont une chose en commun, ce n'est pas la religion, c'est les relations préexistantes avec leurs victimes. Cela inclut les prêtres, pasteurs et les rabbins, bien sûr, mais aussi membres de la famille, amis, voisins, enseignants, entraîneurs, chefs scouts, de jeunes bénévoles du groupe, et les médecins.

Selon les études du gouvernement fédéral, les trois quarts des abus se produisent parmi les membres de la famille ou d'autres personnes «du cercle de confiance de la victime» «La cause est que ceux qui en général, abusent des enfants, cherchent des situations où ils ont un accès facile et légitime aux enfants», dit-il. «Ces conditions offrent une sorte de couverture pour ces délinquants»
.
.
.
PRÊTRES CATHOLIQUES
.
Selon un rapport de la conférence épiscopale américaine, et concernant les USA, «le nombre d’allégations d’abus sexuels sur mineurs commis par des membres du clergé américain en 2009 : six ! soit 1 sur 12 000 ou 0,00009 %»
http://www.americatho.org/article-abus-sexuels-du-clerge-des-chiffr...
.
.
.
PASTEURS PROTESTANTS
.
LIENS :

I-PEDOPHILIE-VIOLS-HARCELEMENT SEXUEL

.
Permettez-moi de vous donner quelques chiffres que vous autres catholiques devriez connaître et dont vous devriez vous souvenir. Par exemple :
. 12 % de 300 pasteurs protestants interrogés ont admis avoir eu une relation sexuelle avec une personne de leur congrégation ; dans une étude de la United Methodist Church, 38 % ont reconnu avoir eu un autre type de contact sexuel inconvenant,
. 41,8% des femmes pasteurs ont reconnu avoir été sollicitées à un acte sexuel non désiré ;
. 17 % des femmes membres de ces congrégations ont été l’objet d’harcèlement sexuel.
. Pendant ce temps, 1,7 % du clergé catholique a été reconnu coupable de pédophilie. 10 % des ministres protestants ont été reconnus coupables de pédophilie. Ce n’est donc pas un problème catholique.
.
.
.
 IMAMS MUSULMANS
.

2. Un ancien imam, curieusement anonyme, c’était en 2005 : 

MULHOUSE, Haut-Rhin (AP) – Un ancien imam a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Mulhouse (Haut-Rhin) à cinq ans d’emprisonnement, dont la moitié ferme, pour agressions sexuelles sur mineures de 15 ans, a-t-on appris de source judiciaire.

Entre 1998 et 2001, cet homme, qui était apprécié au sein de la communauté musulmane du Haut-Rhin, a caressé quatre fillettes lors de cours de religion à domicile ou à la mosquée. Il faisait des
cadeaux à ses jeunes victimes. L’une d’elles a fini par se confier à ses parents.
AP

3. YACINE, imam de son état à Bounouh, Algérie
15 ans de prison ferme par le tribunal criminel de Tizi Ouzou. Les faits pour lesquels S. YACINE a été jugé remontent au 4 avril de l’an dernier, dans le village Bounouh près de Boghni. Les parents de nombreux enfants ont déposé plainte contre le mis en cause qui s’est rendu coupable d’abus sexuels sur leur progéniture quiapprenait le Coran dans la mosquée dudit village.





10. ABDELESLAM BAHIAD  - Imam d’Orange 

 

11. CHEIKH MOHAMED BEN ABDERRAHMANE AL-MAGHRAOUI. Le leader musulman a lancé une fatwa qui n'en finit pas de déchaîner les passions. Et pour cause.

CHEIKH MOHAMED BEN ABDERRAHMANE AL-MAGHRAOUI a publié sur un site Internet un avis religieux autorisant le mariage des fillettes à partir de neuf ans. Un avocat et des associations des droits de l'homme dénoncent un appel au «viol» des enfants et à la « pédophilie» ENFANTS KIDNAPPES

.
.
.
JUDAÏSME
.
LIENS :
.

1. Rabbi YAAKOV WEISS puni d'une peine de prison




16. Rabbi STANLEY Z. LEVITT

17.
Rabbi YOSEF MEYSTTEL

18. SAMUEL JURAVEL, fils de Rabbi, professeur à l' Institut de la Torah de Baltimore

19.
Rabbi ARON BORUCH TENDLER

20. ROBERT SHAPIRO Institut chantres de la Jewish Theological Seminary - New York, NY

21.
Rabbi BEN ZION SOBEL

22.
Rabbi EDWARD SCHLAEGER

23. Rabbi AVRAHAM M. LEIZEROWITZ

24.
rabbin MORDECHAI GAFNI

25. Chantre PHILIP FRIEDMAN Israël Temple

26.
Rabbi MOSHE EISEMANN

27.
GARY PHILIP DOLOVICH, Attorney Ancien directeur exécutif de cacher Manitoba

28. Rabbin SULTANOVITCH ZE'EV

29. Rabbin DAVID E. LIPMAN

30.
Rabbi DAVID KAYE

31. NACHMAN BORENSTEIN, Teacher's Aide Talmud Torah

32. Rabbi WEISFELD ACHMAN - Enseignant - Northern Israel 

 
33.Rabbi ELIEZER EISGRAU

.
.
.
SECRET PROFESSIONNEL/SECRET DE LA CONFESSION
.
L'émotion et la protestation dans la presse, qu'a suscité la dénonciation des pédophiles filmés lors d'un reportage «LES INFILTRES» par les journalistes protagonistes de l'émission, démontrent toute l'ambiguïté de la responsabilité.
.
.
.
DROIT CANON DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE
.
«Le secret sacramentel est inviolable, c'est pourquoi il est absolument interdit au confesseur de trahir en quoi que ce soit un pénitent, par des paroles ou d'une autre manière, et pour quelque cause que ce soit (Droit canon, n° 983 § 1)»

Mais :

«Quatre éléments principaux doivent conduire à réfléchir sur l'opportunité de le lever : le bien public, le bien de celui qui a livré le secret, le bien d'un tiers innocent, et enfin le bien propre de celui qui a reçu la confidence» 
 CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES DE FRANCE Juillet 1998
.
.
.
DANS LE DROIT CIVIQUE
.
Il est reconnu comme étant un secret professionnel (art 223-13) par une circulaire de la direction des affaires criminelles et des grâces, tout comme celui des médecins, avocats et autres. A ce titre, le secret « confié » lors d'une confession ou lors d'une demande de conseil entre un religieux et son supérieur ou entre un fidèle et son directeur de conscience comporte, au regard de la loi républicaine, des exceptions (art. 223-14).

Mais :

«A celui qui informe les autorités judiciaires, médicales ou administratives de privations ou de sévices, y compris lorsqu'il s'agit d'atteintes ou mutilations sexuelles, dont il a eu connaissance et qui ont été infligées à un mineur ou à une personne qui n'est pas en mesure de se protéger en raison de son âge ou de son incapacité physique ou psychique»
.
.
.
JUSTICE CATHOLIQUE/JUSTICE CIVILE
.
L' ARTICLE 223-6 DU CODE PENAL, réprime la non-assistance à personne en danger.
Le problème se pose finalement entre deux justices : l'une civile et l'autre religieuse. Si un prêtre révèle le secret confié durant la confession, il est excommunié (Droit Canon, n° 1388, § 1).
.
.
.
BEAUCOUP DE PRÊTRES VONT EN ENFER
.
.
A la suite de Jésus (Lc 13.22 ; Mt 7.13-14) et de tant de Pères et Docteurs de l’Église qui prêchaient que seul un petit nombre d'âmes seraient sauvées, le Supérieur général de la Compagnie des prêtres de Saint Sulpice, LOUIS TRONSON, enseignait pour sa part que la plupart des prêtres vont en Enfer (Entretiens et méditations ecclésiastiques, éd. Rusand, Paris, 1826. Cf. www.JesusMarie.com). Et de cela, il donnait quatre raisons.
.
1. Parmi ceux qui sont prêtres, tous n'ont pas la vocation.
2. Parmi ceux qui ont vraiment la vocation, un certain nombre ne persévèrent pas.
3. Parmi ceux qui ont vraiment reçu la vocation au sacerdoce, et qui persévèrent, beaucoup ne remplissent pas les obligations de leur charge, notamment en n'avertissant pas les âmes qui leur sont confiées de leurs défauts et péchés, et du danger où elles sont ainsi de se damner (Ez 33.6)
4. Enfin, dernière raison : lorsqu'un prêtre tombe dans un péché, il y a peu de chance qu'il s'en relève (He 6.4-6).

C'est pourquoi il nous faut beaucoup prier pour les prêtres !

Beaucoup de prêtres se damnent parce que le Démon a réussi à leur faire oublier que leur mission est de sauver les âmes de l'Enfer Si le rôle d'un prêtre n'est pas de sauver les âmes de l'Enfer, à quoi sert-il ?





SAINT JEAN-MARIE CLARET (1807-1870) :
«VOYANT LA MULTITUDE QUI EST CONTINUELLEMENT EN ETAT DE PÉCHÉ MORTEL ET VA AINSI A LA MORT ET EN ENFER, JE NE PUIS RESTER EN REPOS, je sens que je dois courir et crier. Et je me dis : Si je voyais quelqu'un tomber dans un puits ou dans un brasier, je courrais certainement et je crierais pour l'avertir et l'empêcher de tomber ! Pourquoi n'en ferais-je pas autant pour empêcher quelqu'un de tomber dans le puits et le brasier de l'Enfer ? Je ne puis comprendre comment les autres prêtres qui croient aux mêmes vérités que moi −vérités que tous doivent croire− ne font ni prêches ni exhortations pour EMPÊCHER LES GENS DE TOMBER EN ENFER. Je m'étonne même que les laïcs, hommes et femmes, qui ont la foi, ne crient pas, et je me dis : si une maison se mettait à brûler de nuit, ses habitants et les autres habitants du quartier étant endormis et ne voyant pas le péril, le premier qui sen apercevrait ne courrait-il pas dans les rues en criant : «Au feu ! Au feu ! Dans telle maison !» ? Alors, pourquoi ne pas crier « Au feu de l'Enfer !» pour réveiller tant de dormeurs assoupis dans le sommeil du péché et qui, au réveil, se trouveront dans les flammes du feu éternel ? Ce qui m'oblige également à prêcher sans arrêt c'est de voir la multitude d'âmes qui tombent en Enfer, car il est de foi que tous ceux qui meurent en état de péché mortel se damnent» (Autobiographie, II, 11, 2-3-4.).
.
.
.
DES EXEMPLES CÉLÈBRES NON ÉLUCIDÉS
.
.
MICHEL POLAC : 
«Oui, j'ai vécu cela à 14 ans avec I. J'ai défailli comme on disait au XVIIIe siècle, rien qu'en frôlant son ventre nu avec mon ventre. (...) De même avec un autre I. à 28 ans, il avait 18 ans environ, mais ce fut moins foudroyant car je lavais pris pour un tapin : et enfin à 40 ans, avec ce curieux gamin un peu bizarre, sauvage, farouche, un rien demeuré, fils de paysan, orphelin peut-être, qui devait avoir 10, 11 ans, peut-être moins, et qui ma si étrangement provoqué jusqu'à se coucher nu dans ma chambre d'hôtel en me racontant une obscure histoire de relation sexuelle avec un homme de son entourage et je me suis rapproché de lui, et il était nu sur le côté, et j'ai seulement baissé mon pantalon et ai collé mon ventre contre son cul, et j'ai déchargé aussitôt, en une seconde, dans un éblouissement terrible, et il a eu un petit rire surpris comme s'il s'attendait à ce que je le pénètre, il paraissait si expérimenté, si précocement instruit, tout en ignorant ce que cela signifiait, tout en étant capable de préciser ce qu'il savait ou voulait.»
.
 
ROMAN POLANSKI
.
FRÉDÉRIC MITERRAND : 
.
«Évidemment j'ai lu ce qu'on a pu écrire sur le commerce des garçons d'ici et vu quantité de films et de reportages ; malgré ma méfiance à l'égard de la duplicité des médias je sais ce qu'il y a de vrai dans leurs enquêtes à sensation ; l'inconscience ou l'âpreté de la plupart des familles, la misère ambiante, le maquereautage généralisé ou crapahutent la pègre et les ripoux, les montagnes de dollars que cela rapporte quand les gosses n'en retirent que des miettes, la drogue qui fait des ravages et les enchaîne, les maladies, les détails sordides de tout ce trafic.

Je m'arrange avec une bonne dose de lâcheté ordinaire, je casse le marché pour étouffer mes scrupules, je me fais des romans, je mets du sentiment partout, je n'arrête pas d'y penser mais cela ne m'empêche pas d'y retourner. Tous ces rituels de foire aux éphèbes, de marché aux esclaves m'excitent énormément. La lumière est moche, la musique tape sur les nerfs, les shows sont sinistres et on pourrait juger qu'un tel spectacle, abominable d'un point de vue moral, est aussi d'une vulgarité repoussante.

Mais il me plaît au-delà du raisonnable. La profusion de garçons très attrayants, et immédiatement disponibles, me met dans un état de désir que je n'ai plus besoin de refréner ou d'occulter. L'argent et le sexe je suis au cœur de mon système, celui qui fonctionne enfin car je sais qu'on ne me refusera pas (…) La morale occidentale, la culpabilité de toujours, la honte que je traîne volent en éclat ; et que le monde aille à sa perte, comme dirait l'autre (…).

Je sais aussi très bien que tout cela n'est qu'une sinistre farce que je me raconte à moi-même. J'ai beau résister, le mensonge se délite quand je prends l'avion du retour, le réel me remet le nez dans ma merde dès que j'arrive à Paris, le remords m'attrape et ne me lâche plus d'une semelle, rendu furieux par la peur d'avoir failli perdre ma trace»
.
.
JACK LANG, déclarait le 31 janvier 1991 à GAY PIED :

«La sexualité puérile est encore un continent interdit, aux découvreurs du XXIe siècle d’en aborder les rivages.

Révélation d'YVES BERTRAND : un ministre pédophile n'a pas été inquiété - Dans les années 80. C'est au cours de l'émission «Les Grandes Gueules» diffusée sur RMC les 27 novembre 2008 et 9 septembre 2009 que l'ancien directeur central des Renseignements généraux évoque un ministre soupçonné de pédophilie dans les années 80. Celui-ci n'aurait jamais été inquiété .

GILBERT EST
ÈVE apportera la nouvelle d'un scandale. Il aurait participé à des soirées pédophiles où des jeunes mongoliens auraient été abusés, en compagnie de GILBERT DURAND, WILLY MARCEAU, et, petit clin-d’œil à mes amis philosophes : RENÉ SCHÉRER, le célèbre traducteur des Recherches logiques, et le célèbre commentateur de HUSSERL.
De surcroît, SCHÉRER, DURAND et MARCEAU sont inquiétés par la justice. Les pétitionnaires de l’époque se mobilisent : DELEUZE, GLUCKSMANN, SARTRE, KOUCHNER, SOLLERS, CATHERINE MILLET, lesquels «ne comprendraient pas que trois pédophiles ne recouvrent pas la liberté» prennent la défense des pédophiles. SCHÉRER en profite pour publier un ÉMILE perverti, manifeste apologétique de la pédophilie. Seul hic : JACK a évidemment signé la pétition. Il sera encore un peu plus associé à la pédophilie.
Les auteurs du livre sont très prudents sur cette question de pédophilie ; ils se contentent de rapporter quelques faits, un peu à l’image de l’Express qui, sans pencher d’un côté ou d’un autre, rappelait qu’en 1996 avait à nouveau explosé une affaire de pédophilie autour de JACK et de son épouse. «En 1996, un «blanc» – document non signé – des Renseignements généraux fait allusion à une vraie affaire de pédophilie survenue en 1988 dans le sud-est de la France et évoque, avec force détails scabreux, le couple LANG, citant des écoutes téléphoniques que personne n’a jamais entendues et qui ont été, selon la note… détruites depuis» Étrange. L’Express, le 6 juin 2005

A l'approche de la présidentielle de 2002 quelques Chiraquien racontent une arrestation de JACK LANG au MAROC, dans une affaire de mœurs, suivie d'une EXFILTRATION discrète organisée par l'ÉLYSÉE» l’Express du 22/09/2005
.
.
GABRIEL MATZNEFF :
.
«Aimer un être, c’est aider à devenir celui qu’il est. Or cette quête d’identité, qui a pour but la possession et la connaissance de soi, est aussi une quête d’identité sexuelle. Une relation amoureuse, dès lors qu’elle est fondée sur la confiance et la tendresse, est le grand moteur de l’éveil spirituel et physique des adolescents, Les perturbateurs des moins de seize ans ne sont pas les baisers de l’être aimé, mais les menaces des parents, les questions des gendarmes et l’hermine des juges» Le Monde, 7-8 novembre 1976.
.
«Nous formons la dernière société secrète, nous sommes les carbonari de l’amour. Persistons dans cet état, le paradis est une chasse réservée»
.

.
DANIEL COHN BENDIT, «Le Grand Bazar», Paris, édition Belfond, 1975 :
.
«Il m'est arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : «Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi vous m'avez choisi, moi, et pas les autres gosses ?» Mais s'ils insistaient, je les caressais quand même» (p.203)

.
«Un des problèmes du jardin d'enfants, c'est que les libéraux admettent, à la rigueur, l'existence de la sexualité, alors que nous, on essayait de la développer, d'avoir un comportement qui permette aux enfants de réaliser leur sexualité» (page 209)
.
http://3.bp.blogspot.com/_IBaIlSjSEUQ/S3HKKGWLTnI/AAAAAAAACkQ/QmC8juZcem8/s320/fr..bmphttp://3.bp.blogspot.com/_IBaIlSjSEUQ/S3HKKGWLTnI/AAAAAAAACkQ/QmC8juZcem8/s320/fr..bmphttp://3.bp.blogspot.com/_IBaIlSjSEUQ/S3HKKGWLTnI/AAAAAAAACkQ/QmC8juZcem8/s320/fr..bmp
.









1 commentaire:

Paul a dit…

Le fait qu'il y ait des pédophiles dans d'autres religions n'est pas une excuse.